L’Ukraine laissera entrer les pèlerins israéliens vaccinés pour Rosh HaShana
Rechercher

L’Ukraine laissera entrer les pèlerins israéliens vaccinés pour Rosh HaShana

Selon le ministre de l'Intérieur de Kiev, des négociations sont en cours pour qu'Israël fournisse des doses de vaccin contre le coronavirus au pays

Des gardes-frontières ukrainiens bloquent la route aux pèlerins juifs à la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine, en Biélorussie, le 15 septembre 2020. (TUT.by via AP)
Des gardes-frontières ukrainiens bloquent la route aux pèlerins juifs à la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine, en Biélorussie, le 15 septembre 2020. (TUT.by via AP)

JTA – L’Ukraine laissera entrer les pèlerins vaccinés en provenance d’Israël pour Rosh HaShana dans le cadre des négociations sur les livraisons israéliennes de vaccins COVID-19 à l’Ukraine, a déclaré le ministre de l’Intérieur du pays européen.

Arsen Avakov a fait cette déclaration vendredi après une conversation téléphonique avec son homologue israélien Aryeh Deri.

L’année dernière, des milliers de pèlerins ont protesté en Israël contre le fait qu’on les empêchait de se rendre sur la tombe de Rabbi Nahman, fondateur de la dynastie hassidique Breslev, dans la ville d’Ouman, en Ukraine, à cause de la pandémie. Certains ont été bloqués en Biélorussie et en Moldavie pendant plusieurs jours.

De nombreux pèlerins sont des électeurs de Shas, le parti orthodoxe sépharade dirigé par Deri. Il s’agit d’un partenaire de coalition clé du Likud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Des élections générales auront lieu mardi en Israël.

Des juifs hassidiques portant des masques faciaux pour se protéger du coronavirus visitent la tombe de Rabbi Nachman, le fondateur du mouvement hassidique Breslev, quelques jours avant le Nouvel An juif dans la ville de Ouman, dans le centre de l’Ukraine, le 16 septembre 2020. (Genya Savilov/AFP)

Le président ukrainien Vlodymyr Zelensky, un acteur juif qui a remporté une victoire écrasante en 2019, est en baisse dans les sondages alors que la pandémie nuit à l’économie ukrainienne déjà en difficulté. Son parti Serviteur du peuple n’a réussi à gagner dans aucune des grandes villes d’Ukraine lors des élections municipales de l’année dernière.

Dans la déclaration concernant l’autorisation par l’Ukraine de l’entrée de pèlerins vaccinés, le bureau d’Avakov a écrit que « la condition essentielle à la mise en œuvre de cette mesure à grande échelle sera la normalisation de la situation épidémiologique en Ukraine et la vaccination préliminaire des nouveaux arrivants. »

M. Deri et lui « ont discuté de la possibilité d’une aide de la partie israélienne pour surmonter la prochaine vague de maladies en Ukraine en fournissant un lot de vaccins en provenance d’Israël, où la campagne de vaccination a été couronnée de succès », indique le communiqué.

Israël s’est récemment engagé dans la diplomatie des vaccins, en mettant en œuvre un plan visant à fournir des vaccins excédentaires contre le coronavirus à des nations amies.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...