Maduro : Guaido « sert les intérêts américains et sionistes »
Rechercher

Maduro : Guaido « sert les intérêts américains et sionistes »

Le dirigeant vénézuélien a déclaré à une agence de presse liée au Hezbollah de ressentir de "l’amour pour la noble cause palestinienne"

Le président vénézuélien Nicolas Maduro le jour des élections au Venezuela, le 20 mai 2018 (Crédit : AFP Photo/Juan Barreto)
Le président vénézuélien Nicolas Maduro le jour des élections au Venezuela, le 20 mai 2018 (Crédit : AFP Photo/Juan Barreto)

BUENOS AIRES, Argentine — Nicolas Maduro, le président du Vénézuela, a accusé Juan Guaido, président auto-déclaré par intérim et chef de l’opposition, d’être « un agent de la CIA au service des intérêts des Etats-Unis et des Sionistes » dans un entretien accordé à l’agence de presse libanaise al-Mayadeen, liée au Hezbollah.

Il a ajouté, dans un entretien diffusé mardi, qu’il ressentait de « l’amour pour la noble cause palestinienne » et a adressé des mots « d’encouragement aux prisonniers palestiniens et arabes confinés dans des prisons israéliennes ».

Maduro a démenti l’affirmation selon laquelle des agents du Hezbollah seraient actifs au Venezuela. Il a ensuite accusé les Etats-Unis d’essayer de s’accaparer la richesse et le pétrole vénézuéliens.

Le 23 janvier dernier, Guaido, président de l’Assemblée nationale, s’était auto-proclamé président par intérim du pays et avait appelé Maduro à procéder à de nouvelles élections.

Le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne, Juan Guaido, s’adresse à la foule lors d’un rassemblement d’opposition contre le président Nicolas Maduro, au cours duquel il s’est déclaré « président par intérim » du pays, à l’occasion de l’anniversaire du soulèvement de 1958 qui avait renversé la dictature militaire. Caracas, le 23 janvier 2019. (Crédit : Federico Parra/AFP)

Les Etats-Unis, des pays européens et d’autres dirigeants mondiaux affirment que la réélection de Maduro l’année dernière était frauduleuse et ont reconnu Guaido comme dirigeant par intérim du pays, à l’instar d’Israël. L’armée du pays reste cependant fidèle à Maduro.

Le Hezbollah a soutenu Maduro après que Guaido a annoncé qu’il s’auto-proclamait président.

« C’est une farce que Maduro utilise un média associé au Hezbollah pour nier l’affirmation que le mouvement terroriste soutenu par l’Iran utilise le Venezuela comme base pour ses activités en Amérique latine », a déclaré Shimon Samuels, directeur des Relations internationales au Centre Simon Wiesenthal, dans un communiqué.

Se fondant sur les recherches du procureur argentin assassiné Alberto Nisman, le Centre Wiesenthal a rapporté que 90 agents dormants du Hezbollah se trouvaient dans le pays, et probablement plus au Venezuela après que l’ancien vice-président vénézuélien Tarek El Assaimi a accordé plus de 150 passeports vénézuéliens à des membres du Hezbollah « qui ne connaissaient pas un mot d’espagnol », a déclaré Shimon Samuels.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...