Magen David Adom commence à vacciner les Palestiniens ayant un permis de travail
Rechercher

Magen David Adom commence à vacciner les Palestiniens ayant un permis de travail

Près de 400 Palestiniens ont reçu leur première dose du vaccin contre la Covid près du point de contrôle de Qalandiya

Des Palestiniens de Jérusalem-Est entrent dans un dispensaire de vaccination contre le coronavirus, le 5 janvier 2021. (Aaron Boxerman/The Times of Israel)
Des Palestiniens de Jérusalem-Est entrent dans un dispensaire de vaccination contre le coronavirus, le 5 janvier 2021. (Aaron Boxerman/The Times of Israel)

Environ 400 Palestiniens – résidents de Jérusalem-Est et des Palestiniens qui travaillent en Israël – ont été vaccinés mercredi contre le coronavirus dans un centre du Magen David Adom près du point de contrôle de Qalandiya, a déclaré un porte-parole du Magen David Adom au Times of Israel.

« Les Palestiniens peuvent venir se faire vacciner, y compris ceux qui ont une carte d’identité de l’Autorité palestinienne et un permis de travail », a indiqué le porte-parole.

Le centre ne sera ouvert que jusqu’à la fin de la journée, a déclaré le porte-parole.

Les vaccinations d’aujourd’hui sont la première étape officielle pour immuniser les Palestiniens qui travaillent en Israël.

Les entrepreneurs de l’industrie de la construction demandent à Israël de faire vacciner environ 65 000 ouvriers palestiniens qui viennent régulièrement de la Cisjordanie, citant un impôt qui, disent-ils, vise précisément à assumer le coût d’une telle initiative sanitaire, a indiqué un reportage qui a été diffusé mardi.

Environ 120 000 Palestiniens travaillent légalement en Israël ou dans les implantations israéliennes, selon les statistiques du gouvernement israélien. Le flux constant de travailleurs palestiniens à travers la Ligne verte a suscité des inquiétudes chez les responsables de la santé israéliens et palestiniens, qui craignent d’importer de nouveaux cas de coronavirus dans leur région.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...