Malgré la réunion bilatérale, des touristes Israéliens encore détenus à Moscou
Rechercher

Malgré la réunion bilatérale, des touristes Israéliens encore détenus à Moscou

Les voyageurs ont été interrogés pendant plus de deux heures à l'aéroport Domodedovo, selon la Douzième chaîne, et ce malgré la conclusion rapportée d'un accord

FILE --- Photo d'illustration : Des passagers à l'aéroport de Domodedovo, aux abords de Moscou, en Russie (Crédit :AP Photo/Misha Japaridze)
FILE --- Photo d'illustration : Des passagers à l'aéroport de Domodedovo, aux abords de Moscou, en Russie (Crédit :AP Photo/Misha Japaridze)

Un groupe de touristes israéliens a été placé en détention à l’aéroport de Moscou, vendredi, même si le ministère des Affaires étrangères avait clamé jeudi avoir résolu une querelle avec les autorités russes qui a vu récemment des dizaines d’Israéliens interdits d’entrée en Russie.

Les touristes ont été arrêtés lors du contrôle de leurs passeports après avoir quitté un vol El Al à l’aéroport Domodedovo, a fait savoir la Douzième chaîne israélienne.

Les passeports des passagers ont été confisqués et ces derniers ont été interrogés par les forces de sécurité pendant plus de deux heures, a indiqué la chaîne.

La majorité de ces Israéliens a eu l’autorisation de continuer son voyage mais certains se trouvaient encore en détention vendredi en début d’après-midi, a ajouté la chaîne, qui n’a pas précisé combien de personnes avaient été impliquées dans cet incident.

Le ministère des Affaires étrangères israélien avait fait savoir, jeudi, qu’une rencontre consulaire avec des responsables russes qui avait eu lieu jeudi, à Jérusalem, s’était passée dans « un bon état d’esprit ».

« Les deux parties ont convenu de faire tout ce qui est possible pour ne pas nuire au déplacement des touristes et aux liens commerciaux entre les pays et elles ont décidé de prendre un certain nombre d’initiatives pour aider à renforcer l’accord bilatéral d’exemption de visas », avait expliqué le ministère dans un communiqué.

Des passagers devant un panneau de départ à l’aéroport international Sheremetyevo de Moscou, Russie, le 8 juillet 2019. (Crédit : AP/Pavel Golovkin)

Le ministère n’avait pas donné le détail des initiatives qui seraient prises mais a indiqué que la Russie avait accepté de revaloriser son « interface consulaire » vis-à-vis de l’Etat juif.

Le ministère a expliqué que les deux parties avaient évoqué « l’interdiction d’entrée des Israéliens à Moscou et la question des travailleurs illégaux et demandeurs d’asile qui entrent en Israël depuis la Russie », sans détailler le contenu des initiatives qui pourraient être prises. La Russie s’est contentée de confirmer que les Israéliens entrant dans le pays pour affaires seraient soumis à des règles qui seraient publiées par l’ambassade russe en Israël.

Mercredi et jeudi, la Russie a arrêté, pendant quelques heures, des dizaines de touristes et hommes d’affaires israéliens dans un aéroport de Moscou. Selon des informations parues dans les médias israéliens, les passeports des Israéliens ont été confisqués et leur placement en détention n’a pas été justifié. Certains passagers ont été interrogés en russe, sans la présence d’un interprète.

Ces arrestations auraient visé à envoyer à Jérusalem un « message » avant l’arrivée de la délégation russe au sein de l’Etat juif, venue pour débattre de la frustration du Kremlin face à l’interdiction annuelle faite à des milliers de ses ressortissants d’entrer en Israël, ont rapporté mercredi soir les médias israéliens, citant des sources diplomatiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...