Manifestation de personnes handicapées près de l’aéroport Ben-Gurion
Rechercher

Manifestation de personnes handicapées près de l’aéroport Ben-Gurion

Les manifestants demandent que les aides gouvernementales mensuelles pour les handicapés et les personnes âgées soient fixées à 5 300 shekels ; Retards prévus dans les vols

Des personnes handicapées, des invalides et des activistes bloquent une route alors qu'ils prennent part à une manifestation pour réclamer de meilleurs soins de santé et de meilleures allocations à Tel Aviv le 31 mai 2018. (Photo : Tomer Neuberg/Flash90)
Des personnes handicapées, des invalides et des activistes bloquent une route alors qu'ils prennent part à une manifestation pour réclamer de meilleurs soins de santé et de meilleures allocations à Tel Aviv le 31 mai 2018. (Photo : Tomer Neuberg/Flash90)

L’Autorité des Aéroports d’Israël a demandé aux passagers en partance mardi de l’Aéroport International Ben Gurion de venir plus tôt que d’habitude en prévision de retards attendus du fait d’une manifestation de personnes handicapées prévue pour l’après-midi.

Les manifestants handicapés et des activistes ont organisé la manifestation à proximité de l’aéroport Ben Gurion à 16h dans le cadre d’une campagne plus large en faveur de l’augmentation des aides et des pensions des handicapés.

Les manifestants demandent que les aides gouvernementales mensuelles pour les handicapés et les personnes âgées soient fixées à 5 300 shekels
(1 230 euros), soit le salaire minimum.

Au cours des récents mois, des manifestations similaires ont vu des activistes bloquer des routes majeures, entraînant des perturbations importantes de la circulation dans des villes à travers Israël.

En février, après un an de négociations et des dizaines de manifestations de blocage de la circulation, la Knesset a augmenté l’aide mensuelle aux handicapés à 3 700 shekels (860 euros).

Le principal groupe de défense des personnes handicapées d’Israël a accepté l’augmentation des aides, mais certaines activistes ont dit que le montant n’était pas suffisant et ont continué à manifester.

« Il n’y a pas de compromis quand il s’agit des aides aux personnes handicapées, a déclaré lundi Naor Lavie, le porte-parole des manifestants. Nous allons intensifier la lutte et il est honteux que le public israélien ait à souffrir des effets de la manifestation ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...