Rechercher

Marche des Vivants en Pologne: 8 survivants ont guidé 2 500 participants

Pour la première fois en trois décennies d'existence, une délégation officielle des Émirats arabes unis a participé à la Marche

Yaakov Schwartz est le rédacteur adjoint de la section Le monde juif du Times of Israël

Huit survivants de la Shoah à la tête de la Marche des Vivants, sur le site du camp de concentration d'Auschwitz en Pologne, le 28 avril 2022.(Crédit: Yaakov Schwartz/Times of Israel)
Huit survivants de la Shoah à la tête de la Marche des Vivants, sur le site du camp de concentration d'Auschwitz en Pologne, le 28 avril 2022.(Crédit: Yaakov Schwartz/Times of Israel)

OSWIECIM, Pologne – Conduite par huit survivants de la Shoah et par le président polonais Andrzej Duda, la Marche des vivants de 2022 s’est mise en route pour un périple de 3,2 kilomètres d’Auschwitz à Birkenau.

Cette année, la marche s’est déroulée dans l’ombre de la guerre en Ukraine voisine, et un certain nombre de réfugiés ukrainiens font partie des 2 500 participants juifs et non juifs, venus de 25 pays différents et réunis pour commémorer les 6 millions de victimes juives de la Shoah à l’occasion de Yom Hashoah, le jour du souvenir de la Shoah en Israël.

La marche s’est faite en petit comité cette année, après une interruption de deux ans due à la pandémie. Les années précédentes, les participants se comptaient par dizaines de milliers.

Pour la première fois en trois décennies d’existence, la marche comprenait également une délégation officielle des Émirats arabes unis et des influenceurs musulmans.

Les participants ont observé une minute de silence pour commémorer les vies perdues lors de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Certains survivants ont déclaré qu’ils pensaient que cette année pourrait être la dernière fois qu’ils pourraient assister à l’événement, en raison de leur âge avancé.

« Nous ne devons jamais oublier ce qui s’est passé pendant l’Holocauste. Je n’oublierai ni ne pardonnerai jamais le meurtre de ma mère, du reste de ma famille ou le meurtre de six millions de Juifs et de millions d’autres personnes assassinées par les Allemands « , a déclaré le survivant Edward Mosberg.

Le président polonais Andrzej Duda, à droite, et le survivant américain d’Auschwitz Edward Mosberg, assistent à la Marche des vivants, qui n’a pas eu lieu pendant deux ans en raison de la pandémie mondiale de COVID-19, à Oswiecim, en Pologne, le 28 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Czarek Sokolowski)

« Comment pourrais-je oublier ou pardonner les barbares qui ont assassiné ma famille à Auschwitz, Birkenau et Treblinka ? Nous ne le leur accorderons pas. Nous n’oublierons pas. Peut-être que seuls les morts peuvent pardonner, mais tant que je vivrai – c’est mon devoir de raconter ce qui est arrivé à ma famille et à six millions de Juifs. »

Yom HaShoah Ceremony

International March of the Living Yom HaShoah Ceremony Fighting Antisemitism: Passing the torch of Holocaust memory from the survivors to the next generationsThursday, April 28, 20228 AM New York | 2 PM Poland | 3 PM Israel

Posted by International March of the Living on Monday, April 25, 2022

Une délégation arabe israélienne était également présente.

« L’État d’Israël, créé au lendemain de la Shoah pour garantir que le peuple juif ait toujours un foyer, agira pour que les Juifs ne soient plus jamais des réfugiés », a déclaré le président Isaac Herzog dans un message vidéo, s’adressant à l’événement par satellite.

« Nous déploierons tous les efforts possibles pour permettre à chaque Juif dans le monde de vivre une vie juive fière, libre et sûre. Nous lutterons contre la banalisation de la vérité et empêcherons les faits alternatifs de remplacer l’histoire », a-t-il poursuivi.

Des Juifs visitent le camp de concentration nazi d’Auschwitz après la Marche des vivants, qui n’a pas eu lieu pendant deux ans en raison de la pandémie mondiale de COVID-19, à Oswiecim, en Pologne, le 28 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Czarek Sokolowski)

« Nous ne permettrons pas au monde d’oublier les profondeurs de la cruauté humaine exécutée par les nazis et leurs collaborateurs. Et nous marcherons à nouveau l’année prochaine ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...