Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Mark Eliyahu, Rita, Shaï Tsabari et plus encore pour un concert de Tou BeAv

Mélange de cultures et de musiques seront les mots d'ordre d' « About Love », le concert qu'il donnera au Festival d'Israël sous le ciel de Jérusalem

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Le musicien Mark Eliyahu donne une interview dans le moshav de Beit Zaid, dans le nord du pays, le 25 avril 2022. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
Le musicien Mark Eliyahu donne une interview dans le moshav de Beit Zaid, dans le nord du pays, le 25 avril 2022. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Le musicien Mark Eliyahu souhaite faire la fête autour de ce qui rassemble, particulièrement à l’occasion de Tou BeAv, la version israélienne de la Saint-Valentin.

Il a mis toutes ses sources d’inspiration – et son fameux kamancheh iranien (un instrument à cordes frottées) – dans « About Love », son concert pour le Festival d’Israël à l’occasion duquel il accueillera quatre autres artistes mardi 1er août.

Ce sera une déclinaison spéciale de la tournée mondiale qu’Eliyahu effectue depuis un an et qui l’amène à jouer avec des musiciens issus de cultures différentes.

« La musique relie par-delà les frontières parce qu’il n’y a pas de frontières en musique, pas plus qu’avec les gens ou les territoires », explique Eliyahu.

Sa tournée « About Love » lui a inspiré son concert au Festival d’Israël, avec quatre invités : la diva israélienne d’origine iranienne Rita, qui apporte sa touche persane à la musique israélienne, la chanteuse arabophone Valerie Hamaty, Shaï Tsabari et ses mélodies de la Méditerranée Mizrahi mâtinées de poèmes liturgiques et enfin l’artiste d’origine turque Omar Faruk Tekbilek et ses musiques du monde. Selon Eliyahu, c’est lui qui lui a inspiré sa carrière de musicien.

Le père d’Eliyahu, le joueur de tar Piris Eliyahu, devrait les rejoindre sur scène.

« Nous souhaitons relier tous ces mondes sur scène pour donner une autre vision d’œuvres bien connues et en faire connaître de nouvelles, le tout sous le ciel de Jérusalem », précise Eliyahu.

« C’est le parfait contre-pied actuel à tout ce qui tend à nous séparer, que ce soit la race, le sexe ou la religion ou n’importe quoi d’autre. »

Les cinq musiciens travaillent en ligne depuis des mois : ils ont choisi des chansons et des reprises et ils répètent désormais ensemble, en personne, depuis quelques jours.

About Love, mardi 1er août, Independence Park, Jérusalem, sera suivi d’une after.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.