Média palestinien : le mystérieux financier d’Arafat était en Israël
Rechercher

Média palestinien : le mystérieux financier d’Arafat était en Israël

Muhammad Rashid serait arrivé avec une délégation kurde et aurait rencontré des responsables israéliens et des rebelles syriens

Avi Issacharoff est notre spécialiste du Moyen Orient. Il remplit le même rôle pour Walla, premier portail d'infos en Israël. Il est régulièrement invité à la radio et à la télévision. Jusqu'en 2012, Avi était journaliste et commentateur des affaires arabes pour Haaretz. Il enseigne l'histoire palestinienne moderne à l'université de Tel Aviv et est le coauteur de la série Fauda. Né à Jérusalem , Avi est diplômé de l'université Ben Gourion et de l'université de Tel Aviv en étude du Moyen Orient. Parlant couramment l'arabe, il était le correspondant de la radio publique et a couvert le conflit israélo-palestinien, la guerre en Irak et l'actualité des pays arabes entre 2003 et 2006. Il a réalisé et monté des courts-métrages documentaires sur le Moyen Orient. En 2002, il remporte le prix du "meilleur journaliste" de la radio israélienne pour sa couverture de la deuxième Intifada. En 2004, il coécrit avec Amos Harel "La septième guerre. Comment nous avons gagné et perdu la guerre avec les Palestiniens". En 2005, le livre remporte un prix de l'Institut d'études stratégiques pour la meilleure recherche sur les questions de sécurité en Israël. En 2008, Issacharoff et Harel ont publié leur deuxième livre, "34 Jours - L'histoire de la Deuxième Guerre du Liban", qui a remporté le même prix

Muhammad Rashid (Crédit : capture d'écran YouTube)
Muhammad Rashid (Crédit : capture d'écran YouTube)

L’ancien financier du défunt dirigeant palestinien Yasser Arafat, Muhammad Rashid, aurait été le 12 juin en Israël et aurait rencontré des responsables israéliens ainsi que des personnages liés aux groupes rebelles syriens, a annoncé le journal officiel de l’Autorité palestinienne (AP), Al-Hayat al-Jadida.

Selon l’article, Rashid a voyagé avec un passeport canadien, est arrivé avec une délégation de responsables du Kurdistan irakien, et a séjourné à l’hôtel King David de Jérusalem.

Pendant sa visite, Rashid, qui est un fugitif de l’AP où il a été condamné pour détournement de fonds, aurait rencontré le président de la Knesset, Yuli Edelstein, et un officier des renseignements de l’armée israélienne.

Depuis Jérusalem, Rashid se serait rendu à Haïfa et aurait rencontré de hauts responsables israéliens dans un restaurant, où la délégation était accueillie par le vice-ministre à la Coopération régionale Ayoub Kara, un confident du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Kara a déclaré au Times of Israël que « ce n’est pas un secret que je suis lié aux Kurdes, aux Yazidis, et aux Druzes syriens », mais a refusé de discuter des informations spécifiques de l’article palestinien.

Deputy Minister for the Development of the Negev and Galilee Ayoub Kara (photo credit: screen grab from YouTube)
Ayoub Kara, député du Likud et vice ministre de la Coopération régionale. (Crédit : capture d’écran YouTube)

« Il y a aujourd’hui une guerre entre des entités terroristes en Iran et le monde relativement libre, soutenu par l’Arabie saoudite, a déclaré Kara. Nous sommes obligés de développer des connexions avec le monde relativement libre pour vaincre la tendance religieuse extrémiste. Je ne compte pas commenter la visite d’une personne ou d’une autre. Mais presque tous les jours, je rencontre différentes personnes dans le but d’empêcher le terrorisme. Et cela comprend [de me mettre] en danger personnel et d’entrer dans des endroits dangereux. J’espère que ces activités porteront leurs fruits. »

Selon Al-Hayat al-Jadida, Rashid, qui était accompagné d’un « haut gradé des renseignements de l’armée israélienne », a rencontré mercredi dernier l’ancien responsable du groupe d’Al-Qaïda lié aux rebelles syriens, le Front Al-Nosra, nommé dans l’article sous le nom de « Mustafa Ali Albabadi », qui serait hospitalisé en Israël.

Israël prend régulièrement en charge et soigne les Syriens blessés dans la guerre civile, et l’armée israélienne a installé un hôpital de campagne le long de la frontière. Elle transporte parfois les cas plus sérieux dans d’autres hôpitaux du pays. Elle affirme le faire sans chercher à savoir de quel côté de la guerre civile se battaient les blessés.

L’article a brandi cette rencontre comme preuve qu’Albabadi avait quitté les rangs d’al-Nosra.

Après sa rencontre avec Albabadi, Rashid et son entourage auraient continué sur la frontière vers le plateau du Golan, où ils ont rencontré « dans la région de Quneitra une faction rebelle syrienne qui a une relation connue avec les forces de sécurité israéliennes ». Le journal a affirmé que l’officier des renseignements israélien était également présent à cette rencontre.

En juin 2012, le tribunal de lutte contre la corruption palestinien avait condamné Rashid pour avoir détourné des millions de dollars de fonds publics à 15 ans de prison.

Le tribunal, concluant son enquête, avait jugé Rashid coupable de détournement de fonds et de blanchiment d’argent. En plus de sa peine de prison, il devait payer une amende de 15 millions de dollars et ses propriétés lui ont été confisquées.

Lui et deux associés ont été jugés coupables d’avoir détourné un total de 33,5 millions de dollars du Fonds d’investissement palestinien, financé par des donateurs étrangers.

Rashid, qui a démenti toute malversation, a été condamné par contumace par la cour de Ramallah. Il a quitté les territoires palestiniens après la mort d’Arafat en novembre 2004 et y a depuis rarement été aperçu. Il aurait des intérêts commerciaux dans quatre pays du Moyen Orient et au Monténégro.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...