Mercedes-Benz et l’université Ben-Gurion lancent un défi aux étudiants
Rechercher

Mercedes-Benz et l’université Ben-Gurion lancent un défi aux étudiants

Les étudiants israéliens de tous les domaines sont invités à développer des idées pour les "100 millions" - la suite du challenge restant délibérément vague

Eyal Mayer (à gauche), responsable de l'innovation au centre de rechreche et développement chez Mercedes Benz à Tel-Aviv Yossi Shavit (Crédit : Autorisation du directeur du Bengis Center for Entrepreneurship & Innovation)
Eyal Mayer (à gauche), responsable de l'innovation au centre de rechreche et développement chez Mercedes Benz à Tel-Aviv Yossi Shavit (Crédit : Autorisation du directeur du Bengis Center for Entrepreneurship & Innovation)

Le géant de la construction automobile Mercedes-Benz et l’université Ben Gurion du Néguev ont lancé un projet pour les étudiants, les mettant au défi de trouver la voie vers les « prochaines 100 Millions » vers toute bonne idée.

Les 100 millions suivants pourraient être n’importe quoi, ont déclaré les organisateurs de la compétition. Il pourrait s’agir des 100 millions de clics suivants, de nouveaux clients, du nombre de voitures autonomes ou des heures de recharge.

« Définir exactement ce qui constitue les ‘100 millions’ fait partie du défi », ont déclaré les organisateurs dans un communiqué. « Tous les étudiants israéliens de tous les domaines sont invités à développer des idées au cours du mois prochain. »

Le défi est le premier lancé par le Centre Bengis pour l’entrepreneuriat et l’innovation de la faculté des Affaires et de la Gestion de Guilford Glazer. Le projet sera mené conjointement avec Mercedes-Benz, ce qui constitue l’une des premières collaborations de Mercedes-Benz avec une université depuis que le géant allemand a inauguré son nouveau centre de recherche et développement à Tel Aviv le mois dernier.

L’idée est de connecter les participants aux opportunités du monde réel, et offre aux organisations mondiales, comme Mercedes-Benz, un moyen de présenter leurs problèmes et d’accéder à la pensée nouvelle et innovante des étudiants de divers domaines et milieux, a expliqué l’université.

Le président de Daimler AG, Dieter Zetsche, au centre, avec Ola Källenius, responsable de la recherche de groupe chez Mercedes-Benz Cars Development (à gauche) lors du lancement du centre technique Mercedes-Benz Tel Aviv; 16 novembre 2017 (Crédit : Shoshanna Solomon / TimesofIsrael)

Les étudiants, de leur côté, acquièrent une expérience pratique en s’attaquant aux défis du monde réel, qu’ils peuvent utiliser comme outils et expériences pour leurs futurs emplois.

« Dans un monde axé sur les données, il est difficile d’imaginer qu’une seule personne ou un seul centre de recherche possède toutes les solutions aux défis auxquels une organisation mondiale est confrontée », a déclaré Yossi Shavit, directeur du Centre Bengis.

« Parfois, la solution peut provenir du client, d’autres fois de la direction, mais le plus souvent, une nouvelle perspective est nécessaire. C’est le principe directeur de ce défi ».

Eyal Mayer, responsable de l’innovation au centre de recherche et développement chez Mercedes-Benz à Tel Aviv, a déclaré que le défi visait à découvrir de nouvelles idées innovantes.

« Nous envisagerons d’intégrer ces idées dans nos futures technologies et modèles commerciaux », a-t-il déclaré. La collaboration avec l’université Ben Gurion fait partie de la stratégie de la société de créer un éco-système de concepts « innovants et créatifs », selon le communiqué.

Mercedes-Benz de Daimler AG gère 25 centres de recherche et développement dans le monde, employant quelque 16 000 personnes dans 11 pays. Ceux-ci travaillent ensemble pour fournir de nouveaux produits, services, technologies et idées qui ont le potentiel de changer l’avenir de l’industrie automobile et les habitudes de conduite des gens, a déclaré Mercedes-Benz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...