Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

Meurtre d’une lesbienne druze : Son frère et deux autres individus inculpés

La police accuse Said Ahmad d'avoir engagé des hommes armés pour tuer sa sœur Sarit, un mois après son dernier dépôt de plainte pour menaces de mort

Sarit Ahmad, 18 ans, tuée dans une fusillade dans le nord d'Israël, le 9 juin 2023. (Crédit : Réseaux sociaux ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Sarit Ahmad, 18 ans, tuée dans une fusillade dans le nord d'Israël, le 9 juin 2023. (Crédit : Réseaux sociaux ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Les forces de l’ordre ont annoncé dimanche l’inculpation du frère d’une jeune femme druze de 18 ans et de deux autres personnes qu’il aurait engagées pour tuer sa sœur en raison de son orientation sexuelle.

Sarit Ahmad a été abattue en juin à proximité de la ville d’origine de sa famille, Kisra-Summi, dans le nord du pays. La police s’est rapidement orientée vers la piste d’un problème lié à son identité sexuelle. La victime était en effet constamment menacée de mort par ses frères, contre lesquels elle avait porté plainte et qui avaient brièvement été emprisonnés.

Un mois avant sa mort, Ahmad avait déposé une nouvelle plainte contre son frère Sa’id Ahmad, 29 ans, aujourd’hui accusé d’avoir engagé deux hommes de 39 ans originaires de Shfaram – Hisham Mraihi et Shadi Abu Saraya -, pour la tuer. Ces trois hommes, dont l’identité a fait l’objet d’un embargo suite à leur interpellation le mois dernier, sont accusés de meurtre aggravé, d’infractions à la réglementation sur les armes, d’incendie criminel et d’entrave à la justice.

Suite à cette dernière plainte, la police explique avoir fait le nécessaire pour qu’Ahmad se rende dans un refuge pour femmes dans le sud du pays, ce à quoi la jeune fille a préféré la perspective de vivre avec sa sœur, dans le nord.

Selon le communiqué de la police, peu de temps avant son assassinat, le 6 juin, Ahmad a dit à une amie que son frère lui avait proposé de lui offrir une voiture et demandé de se rendre chez un concessionnaire automobile de Kisra-Summi où il la rejoindrait.

« Surprise par sa gentillesse, Sarit s’est mise en route et a été assassinée », précise le communiqué. Sa voiture a été percutée et elle a été abattue en tentant de s’échapper à pied, ajoute le communiqué.

Said Ahmad, accusé d’avoir engagé des hommes armés pour tuer sa sœur Sarit Ahmad, arrive pour une audience au tribunal de première instance de Haïfa, le 27 août 2023. (Crédit : Flash90)

Les hommes armés, Mraihi et Abu Saraya, auraient incendié le véhicule utilisé le jour des faits avant de prendre la fuite au volant d’une autre voiture.

La police a fait savoir que les deux hommes avaient été arrêtés alors qu’ils tentaient de quitter le territoire israélien, l’un à l’aéroport Ben Gurion et l’autre dans une ville palestinienne de Cisjordanie.

Les procureurs ont déposé, dimanche, l’acte d’accusation contre les trois hommes devant le tribunal de première instance de Haïfa.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.