Israël en guerre - Jour 196

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Mira Stahl, 53 ans : éducatrice spécialisée, elle touchait tous ceux qu’elle rencontrait

Assassinée par les terroristes du Hamas au kibboutz Kfar Aza, le 7 octobre

Mira Stahl (Autorisation)
Mira Stahl (Autorisation)

Mira Stahl, 53 ans, du kibboutz Kfar Aza, a été assassinée par des terroristes du Hamas à son domicile le 7 octobre.

Selon des amis et des membres de la famille qui ont publié des messages sur Facebook, Stahl a été abattue vers 7h30 le matin de l’invasion du Hamas, ce qui fait d’elle l’une des premières victimes de la guerre.

Elle a été enterrée deux semaines plus tard dans le cimetière du kibboutz Shfayim. Son mari Noam et leurs trois enfants, Rotem, Moran et Ella, lui ont survécu.

Stahl était conseillère scolaire et s’était spécialisée dans la prise en charge des enfants ayant des besoins particuliers. Au cours des dernières années, elle a travaillé en tant qu’enseignante pour les personnes qui suivent une formation de psychothérapeute pour enfants handicapés.

« Elle a aidé les familles et les enfants traumatisés à surmonter leurs peurs, ainsi que notre famille, à bien des égards », a déclaré sa belle-sœur Ziv dans une interview accordée au média israélien Mekomit.

Stahl a enseigné divers exercices de gestion du stress à ses proches. Il s’agissait notamment d’exercices de respiration et d’autres techniques d’ancrage physique. « Comme tu l’as dit », a écrit son fils Rotem sur Facebook dans un message commémoratif, « si nous sautons suffisamment, tout passera ».

מירה שליסופסוכות הגיע. מה זה הגיע?! באבו אבוה הגיע. ואתו סוף מסע החיים המשותף שלנו.לא חלמתי שתלכי ממני…יודע שהנשמה…

Posted by ‎נעם שטהל‎ on Monday, October 9, 2023

Selon Ziv, les participants à ses funérailles ont été invités à faire cet exercice de saut pour calmer l’anxiété au début de la cérémonie.

Elle avait un lien extraordinaire avec ses élèves, a déclaré le ministère israélien de l’Education sur Facebook. Elle a même aidé l’un de ses élèves à faire son coming-out sur une période de trois ans, au terme de laquelle il a pu parler ouvertement de son homosexualité avec ses camarades.

Stahl avait également une incroyable passion pour la danse folklorique. Ziv explique qu’elle est venue de Tel-Aviv au kibboutz Kfar Aza dans les années 1980 et qu’elle a donné des cours de danse folklorique aux filles du kibboutz, y compris à sa future belle-sœur.

« Nous l’admirions parce qu’elle était belle, gentille et qu’elle dansait. C’est là qu’elle a rencontré le frère de Ziv, Noam Stahl, qu’elle a fini par épouser et avec qui elle a fondé une famille.

Posted by ‎נעם שטהל‎ on Monday, November 20, 2023

Bien qu’elle ait fait carrière dans l’éducation spécialisée, Mme Stahl n’a pas renoncé à sa passion pour la danse. Pendant 20 ans, elle s’est entraînée et a participé à des compétitions avec la troupe de danse Hora Shemesh. Elle était aimée de ses pairs et le groupe a écrit sur Facebook après sa mort qu’elle « fera toujours partie de la troupe de danse Hora Shemesh et de nos cœurs. Que sa mémoire soit une révolution ».

« Je suis fier d’être le fils de Mira Stahl », a écrit son fils Rotem sur Facebook. « Je jure de ne pas devenir une personne amère, et je jure de danser comme toi, jusqu’à la tombe ».

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.