Mise en examen de 2 responsables d’un délit de fuite ayant fait un blessé grave
Rechercher

Mise en examen de 2 responsables d’un délit de fuite ayant fait un blessé grave

Le conducteur Natanel Sandrusi est accusé d'avoir fui les lieux ; le passager Meir Gamliel est mis en cause pour ne pas avoir appelé les services de secours

Meir Gamliel (au premier plan) et Natanel Sandrusi accusés de délit de fuite après avoir renversé et blessé gravement un garçon de 11 ans, arrivent à une audience au tribunal de district de Jérusalem, le 3 juin 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Meir Gamliel (au premier plan) et Natanel Sandrusi accusés de délit de fuite après avoir renversé et blessé gravement un garçon de 11 ans, arrivent à une audience au tribunal de district de Jérusalem, le 3 juin 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Lundi, les juges ont prononcé la mise en examen de deux hommes soupçonnés d’avoir renversé un garçon à un passage piétons de Jérusalem avant de prendre la fuite sans avertir les services de secours, a fait savoir le ministère de la Justice dans un communiqué.

C’est le tribunal de district de Jérusalem qui a acté la mise en examen de Natanel Sandrusi, 22 ans, pour des faits de délit de fuite, et de Meir Gamliel, 22 ans également, de ne pas avoir assumé sa responsabilité en tant que passager, à savoir appeler les secours.

L’accident survenu le 21 avril a blessé gravement le jeune garçon de 11 ans qui se trouve en état de mort cérébrale.

Le drame s’est produit à un passage piéton du boulevard Golda Meir, une artère très fréquentée du nord-ouest de la ville qui a été le théâtre de nombreux accidents. Le frère du garçon se trouvait avec lui au moment de la collision, dont il est ressorti légèrement blessé.

Selon les documents du tribunal, le soir de l’accident, Sandrusi roulait à grande vitesse sur le boulevard en compagnie de Gamliel. Ils étaient à hauteur de l’intersection avec la rue Yitzhak Mirsky lorsque le garçon a commencé à traverser la route, malgré un feu rouge. Sandrusi l’a alors heurté.

Les deux suspects ont abandonné la voiture, et après avoir examiné la situation, Gamliel a repris le volant et quitté les lieux à toute vitesse avec son passager.

« Le tout sans que les accusés a proposé leur aide à la personne blessée, sans appeler les secours et sans se présenter aux services de secours et d’enquête pour leur faire part de leur implication dans l’accident », peut-on lire dans le communiqué du ministère.

Le véhicule a été abandonné quelques heures après l’accident dans l’implantation de Givat Ze’ev, au nord de la ville.

L’enquête de la police avait permis de déterminer que son propriétaire n’était pas soupçonné. Sandrusi avait été autorisé à le conduire.

Les procureurs ont demandé le maintien en détention des deux hommes jusqu’au procès et noté que Sandrusi ne s’était rendu que le 28 avril — une semaine après les faits — après plusieurs tentatives pour le localiser, notamment par la publication de sa photo dans les journaux.

Gamliel a lui été retrouvé par la police le 6 mai, dans un appartement loué par une connaissance à Givat Shmuel, près de Tel Aviv.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...