Mitsubishi et d’autres firmes japonaises en Israël pour renforcer les liens
Rechercher

Mitsubishi et d’autres firmes japonaises en Israël pour renforcer les liens

Les investissements japonais en Israël ont totalisé environ 3,5 milliards de dollars ces cinq dernières années, selon le ministère de l'Economie

Le ministre japonais du Commerce  Hiroshige Seko lors d'une interview accordée à l'AP dans ses bureaux de Tokyo, le 23 août 2018 (Crédit : AP Photo/Eugene Hoshiko)
Le ministre japonais du Commerce Hiroshige Seko lors d'une interview accordée à l'AP dans ses bureaux de Tokyo, le 23 août 2018 (Crédit : AP Photo/Eugene Hoshiko)

Une délégation d’hommes d’affaires du Japon – la plus importante et la plus éminente de l’histoire – se trouvera en Israël cette semaine avec à sa tête le ministre japonais de l’Economie, Hiroshige Seko. Le groupe comprend 150 représentants d’environ 90 entreprises, notamment de corporations géantes telles que Mitsubishi, Toshiba et Hitachi, a fait savoir dans un communiqué le ministère israélien de l’Economie, du commerce et de l’industrie.

Le ministre japonais de l’Economie rencontrera le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de l’Economie et de l’Industrie Eli Cohen, avec pour objectif de renforcer la coopération économique entre les deux pays. Les deux nations ont établi le JIIN — Japan Israel Innovation Network, ou réseau d’innovation Japon-Israël — au mois de mai 2017 pour promouvoir la coopération économique.

Les membres de la délégation se rendront dans des entreprises israéliennes des secteurs de la cyber-sécurité, des sciences de la vie, de l’intelligence artificielle et de la réalité virtuelle. Ils assisteront à des séminaires commerciaux et prendront part à des rencontres personnelles.

La visite effectuée par Seko en Israël en compagnie d’une délégation d’hommes d’affaires si importante « marque un nouveau tournant dans le renforcement des relations économiques et de la coopération commerciale entre Israël et le Japon », a noté le ministère dans un communiqué.

Le ministre de l’Économie et de l’Industrie, Eli Cohen, assiste à une conférence de presse à Tel Aviv, le 4 janvier 2018. (Flash90)

Le nombre d’entreprises japonaises investissant et travaillant en Israël a augmenté ces dernières années, les investissements japonais s’élevant à un total de 3,5 milliards de dollars au cours des cinq dernières années, a fait savoir le ministère israélien de l’Economie.

Au mois de juillet 2017, Mitsubishi Tanabe Pharma a déclaré avoir acquis la firme pharmaceutique Neuroderm pour la somme de 1,17 milliards de dollars. En 2016, Sony a acheté Altair, un fabricant de puces, pour plus de 200 millions de dollars, tandis que la Softbank japonaise a investi plus de 200 millions de dollars environ dans des entreprises israéliennes, a expliqué le communiqué du ministère.

De plus, le nombre de firmes japonaises ouvrant des bureaux au sein de l’Etat hébreu dépasse dorénavant les 70.

Le commerce entre les deux nations a également augmenté, avec les exportations de produits israéliens vers le Japon qui ont fait un bond de 46 % pour un total de 870 millions de dollars lors des trois premiers trimestres de 2018 par rapport à l’année précédente. La majorité des exportations concernent la machinerie, les dispositifs optiques et les produits chimiques et métalliques. Au cours des neuf premiers mois de 2018, les importations israéliennes depuis le Japon se sont élevées de 7 % à 1,51 milliard de dollars, a ajouté le communiqué.

Au cours de cette visite, les deux parties signeront un protocole d’accord définissant une collaboration dans le secteur de la santé numérique et elles œuvreront à promouvoir les partenariats dans l’industrie automobile et dans la cyber-sécurité, a noté le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...