Rechercher

Moshe Yaalon présidera une société de capital-risque israélienne aux Émirats

La firme investira dans des start-ups israéliennes spécialisées dans la cybersécurité et la défense aux EAU ; Yaalon, ex-ministre de la Défense, a quitté la politique en 2021

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

L'ex-ministre de la Défense Moshe Yaalon lors d'un rassemblement de campagne à Tel Aviv pour son nouvel allié politique Benny Gantz, le 29 janvier 2019. (Crédit :  Hadas Parush/Flash90)
L'ex-ministre de la Défense Moshe Yaalon lors d'un rassemblement de campagne à Tel Aviv pour son nouvel allié politique Benny Gantz, le 29 janvier 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

L’ancien chef d’État-major et ministre de la Défense Moshe Yaalon va prendre la tête d’une nouvelle société de capital-risque israélienne qui sera basée aux Émirats arabes unis et qui sera chargée d’investir dans des start-ups débutantes spécialisées dans le développement de technologies liées à la cybersécurité, aux villes intelligentes, au fintech et aux assurances.

La firme, Synaptech, appartient au Avnon Group, fournisseur israélien de solutions dans les secteurs de la cybersécurité, de la Défense et de la sécurité du territoire – systèmes de drone, solutions pour contrer les drones et systèmes radar pour les forces de l’ordre, les agences de sécurité et les premiers secours.

La société de capital-risque appartient conjointement « aux partenaires stratégiques dans le Golfe » de l’Avnon Group, selon un communiqué qui a été émis mercredi annonçant le lancement de la nouvelle compagnie.

L’Avnon Group a été fondé par Tomer Avnon, homme d’affaires spécialisé dans la sécurité du territoire et dans la Défense. La firme a récemment ouvert une branche à Abou Dhabi. De plus, l’Avnon Group a établi, l’année dernière, un partenariat avec Meitav Dash, une autre société de capital-risque inscrite à la Bourse de Tel Aviv, dont les activités se concentrent sur les start-ups expertes de la cybersécurité, des villes intelligentes et des technologies de la finance. La commission d’investissement de Hive 2040 comprend Yohanan Danino, ancien chef de la police.

Synaptech investira dans jusqu’à 20 start-ups « avec pour objectif d’importer l’esprit de la ‘Start-up Nation’ israélienne aux Émirats et de réaliser le potentiel commercial que présente l’industrie de la Défense entre les deux parties », a noté l’Avnon Group dans le communiqué de mercredi.

« Les accords d’Abraham [qui ont officialisé les liens entre Israël et les Émirats arabes unis, qui ont ensuite été suivis par Bahreïn, le Soudan et le Maroc et qui avaient été signés l’année dernière] ont ouvert la porte, pour les EAU et pour Israël, d’une coopération stratégique qui affectera les deux pays pour de nombreuses années », a déclaré Yaalon de son côté.

L’Avnon Group et ses partenaires vont également ouvrir un centre d’innovation où les start-ups sélectionnées pourront baser leurs activités de développement, ainsi « qu’un centre d’innovation d’entreprise, qui sera un accélérateur et un centre de formation pour les technologies de rupture » où les pays du Golfe pourront « prendre part au processus de développement de produits fabriqués en Israël ». Les firmes participantes bénéficieront également de services de conseil et elles pourront accéder aux investisseurs et aux partenaires locaux dans la région.

« Au centre d’innovation des EAU, nous permettrons aux firmes technologiques israéliennes de recruter des investisseurs stratégiques et de développer leurs produits en fonction des demandes du marché, en collaboration avec leurs futurs clients dans la région du Golfe. Nous pensons qu’en un laps de temps très court, Synaptech deviendra un symbole de paix et de coopération économique entre Israël et les Émirats arabes unis », a déclaré Yaalon.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...