Israël en guerre - Jour 139

Rechercher

Nahariya : Des parchemins de mezouzot remplacés par des messages antisémites

Les parchemins de deux mezouzot de l'hôpital de la ville avaient été remplacés par des notes contre les Juifs et faisant l'éloge de l'islam

Les messages antisémites islamistes retrouvés dans deux mezouzot posées aux portes du service d'oncologie du centre médical de Nahariya, en août 2023. (Crédit : Twitter)
Les messages antisémites islamistes retrouvés dans deux mezouzot posées aux portes du service d'oncologie du centre médical de Nahariya, en août 2023. (Crédit : Twitter)

Les parchemins de deux mezouzot posées aux portes du service d’oncologie du centre médical de Nahariya ont été remplacés par des messages antisémites islamistes, a rapporté Ynet ce mardi.

La découverte a eu lieu dans le cadre d’une inspection de routine. Une inspection de toutes les autres mezouzot, au nombre d’environ 400, a été ordonnée.

Aucun autre cas similaire n’a été rapporté.

Les parchemins de la prière du « Shema Israël » avaient été remplacés par des notes contre les Juifs et faisant l’éloge de l’islam.

« Tous les Juifs sont des menteurs et n’ont pas de religion ; ils sont des meurtriers et des terroristes. Mort aux Juifs », a pu lire en hébreu le service de l’hôpital sur les messages, et au dos, en arabe : « Il n’y a de Dieu qu’Allah. Muhammad est le messager de Dieu. L’islam est la solution. »

Une plainte a été déposée, a rapporté le professeur Masad Barhoum, directeur de l’hôpital, premier Arabe israélien de l’histoire d’Israël à occuper le poste de directeur d’un hôpital public.

Masad Barhoum, directeur général du Centre médical de Galilée à Nahariya. (Autorisation du Centre médical de Galilée)

Néanmoins, il n’y a pas de vidéo-surveillance dans la zone de ces portes, ce qui aurait pu aider pour retrouver l’auteur des faits.

Le rabbin Yehoshua Maitlis a fait part de sa tristesse, affirmant « qu’il est impossible qu’une telle chose se produise dans l’État juif. Nous vivons ici dans le respect mutuel de toutes les confessions, et c’est un événement qui abîme le tissu délicat entre toutes les religions ici dans la région ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.