Nathalie Goulet : « Euro Fatwa App, brûlot antisémite déroulant sa haine »
Rechercher

Nathalie Goulet : « Euro Fatwa App, brûlot antisémite déroulant sa haine »

La sénatrice française a exigé l’interdiction de l'application créée par une organisation liée aux Frères musulmans

L’application Euro Fatwa était toujours disponible sur l’App Store ce 10 juillet 2019. (Crédits photo : Capture d'écran App Store)
L’application Euro Fatwa était toujours disponible sur l’App Store ce 10 juillet 2019. (Crédits photo : Capture d'écran App Store)

« Euro Fatwa » est une application disponible sur l’App Store d’Apple. Elle a été lancée en mai 2019 par le Conseil européen pour la fatwa et la recherche, organisation liée aux Frères musulmans. Elle figure dans le top 100 des téléchargements sur iPhone.

Se présentant comme un guide pour les musulmans à travers l’Europe, l’application encourage notamment ses utilisateurs à ne pas respecter les lois des pays dans lesquels ils vivent si celles-ci sont contradictoires à la Sharia.

Dans une tribune publiée le 25 juin dernier par Le Figaro, la sénatrice de l’Orne Nathalie Goulet (UDI – UC) demandait son interdiction.

« Sur ‘Euro Fatwa’, on affiche un antisémitisme violent et primaire, écrivait-elle. Sur ‘Euro Fatwa’, on affirme que l’islam interdit aux musulmans de travailler dans un restaurant qui sert du porc. Sur ‘Euro Fatwa’, on explique que l’islam interdit aux musulmans d’être policier ou gendarme d’un ‘État mécréant’ ! »

« Il est inutile de bannir des extrémistes de nos territoires si nous les laissons pénétrer par les fenêtres de nos smartphones, ajoutait-elle. La guerre contre le terrorisme est une guerre asymétrique. Rien dans le discours du leader des Frères musulmans, le cheikh Youssef al-Qaradaoui, ne peut de près ou de loin être assimilé à de la liberté d’expression, alors que son application ‘Euro Fatwa’ ne diffuse que la haine, notamment antisémite, et renforce le refus de s’intégrer à nos sociétés démocratiques. »

Le 17 mai dernier, au Sénat, Nathalie Goulet s’était déjà adressée au ministre de l’Intérieur dans le but de faire interdire l’application.

« Alors qu’il est interdit de séjour en France, en Grande-Bretagne, aux États-Unis et dans de nombreux pays musulmans, dont les Émirats arabes unis, qu’il est recherché par Interpol, financé et hébergé par le Qatar, Youssef Al-Qaradawi, leader des Frères musulmans, a lancé depuis Dublin une application, ‘Euro Fatwa App’, brûlot antisémite déroulant sa haine à longueur de pages », avait-elle expliqué au ministre.

Suite à une « intervention conjointe de collègues britanniques et de la Fondation des musulmans contre l’antisémitisme », l’application avait été supprimée par Google le 11 mai. Deux mois plus tard, elle a finalement été remise en ligne par Google, et reste également toujours disponible sur l’App Store.

« Certes, pour avoir demandé en juin 2014, c’est-à-dire six mois avant Charlie, une commission d’enquête sur les moyens de lutte contre les jihadistes français, j’ai mesuré les efforts et les avancées concrètes de la lutte anti-terroriste, soulignait la sénatrice dans sa tribune. Mais à quoi bon si nous laissons subsister des failles très graves ? Il faut faire interdire l’application ‘Euro Fatwa’. Il faut agir et agir vite ! Chaque minute qui passe est une minute de perdue. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...