Netanyahu accuse à nouveau Gideon Saar de vouloir l’évincer
Rechercher

Netanyahu accuse à nouveau Gideon Saar de vouloir l’évincer

L'ancien ministre dément les accusations du Premier ministre et affirme qu'il ne se "laissera pas entraîner dans une guerre interne" 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de l'Éducation Gideon Saar (à gauche) assistent à une cérémonie de remise des prix organisée par la Fondation Trump, au bureau de Netanyahu à Jérusalem, le 25 décembre 2012. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de l'Éducation Gideon Saar (à gauche) assistent à une cérémonie de remise des prix organisée par la Fondation Trump, au bureau de Netanyahu à Jérusalem, le 25 décembre 2012. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’en est à nouveau pris à son rival du Likud Gideon Saar, réaffirmant que ce dernier avait l’intention de planifier un putsch au sein au parti pour le déloger du poste du Premier ministre.

Dans une interview diffusée sur sa chaîne TV du Likud sur Facebook, Netanyahu a déclaré qu’il avait été informé « par plus de deux ou trois personnes du Likud », qu’ils avaient été contactés par Saar et que ce dernier leur avait demandé de le charger de la formation du nouveau gouvernement lors des prochaines élections.

« Je n’invente rien. Je ne pense pas que son stratagème marchera… parce que ce n’est pas ce que veulent les électeurs », a déclaré Netanyahu.

Le Premier ministre avait déjà tenu ces allégations, initialement rapportées par le quotidien pro-Netanyahu Israel Hayom.

Après l’interview, des sources proches de Netanyahu ont déclaré que le Premier ministre tentait d’empêcher Saar de figurer sur la liste électorale du Likud.

Saar est un ancien ministre qui a quitté la politique en 2014 avant d’annoncer son retour en 2017. Il dément fermement les allégations de Netanyahu.

« Malheureusement, le Premier ministre a choisi, deux jours avant les primaires du [Likud] de tenter de réutiliser le même complot qu’il avait évoqué il y a quelques mois », a déclaré Saar dans un communiqué.

« L’objectif est clair : me porter atteinte lors des primaires », a-t-il poursuivi. « Les membres de Likud sont intelligents et savent que c’est infondé. A la veille d’élections critiques pour le Likud et l’Etat, je serais l’adulte responsable. Je ne me laisserais pas entraîner dans une guerre interne. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...