Netanyahu accuse Saar d’avoir quitté le Likud pour sauver sa carrière politique
Rechercher

Netanyahu accuse Saar d’avoir quitté le Likud pour sauver sa carrière politique

Le Premier ministre et son rival ont entamé une guerre des mots après que Gideon Saar a annoncé la formation de son propre parti en amont des prochaines élections

Le Premier Ministre Benjamin Netanyahu, (à gauche), et le député du Likud Gideon Saar. (Flash90)
Le Premier Ministre Benjamin Netanyahu, (à gauche), et le député du Likud Gideon Saar. (Flash90)

Le Premier ministre Benjamin a accusé son rival de droit Gideon Saar mercredi, d’avoir quitté soudainement le Likud pour sauver sa carrière politique après qu’il a annoncé qu’il formerait son propre parti pour détrôner le chef du gouvernement.

Interrogé, durant une conférence de presse, sur la décision de Saar, Netanyhau a fait remarqué qu’il avait remporté les primaires du Likud l’an dernier face à Saar. Il a également affirmé que les sondages internes du Likud montrent que Saar passe de la 10e à la 20e position aux primaires.

« Il a perdu avec un énorme écart », a dit Netanyahu. « La majorité des électeurs du Likud m’ont soutenu. Pendant que je suis occupé à faire venir des vaccins pour soulager Israël, d’autres s’occupent de sauver leurs carrières politiques. »

Netanyahu a également fustigé l’absence de Saar à un vote préliminaire, qui a eu lieu plus tôt dans la journée de mercredi sur la loi dite d’égalité, qui, selon le Premier ministre et ses alliés politiques, affaiblira la loi sur l’État-nation juif.

« Ça en dit long sur le camp auquel il appartient », a dit Netanyahu au sujet de Saar, qui est généralement considéré à droite du Premier ministre sur de nombreuses questions.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à une cérémonie après l’atterrissage du premier vol commercial fydubai, à l’aéroport Ben Gurion, le 26 novembre 2020 (Crédit : Avi Ohayun/GPO)

Saar a rapidement réagi et a affirmé – à tort – qu’il avait voté contre la loi.

« Netanyahu a l’air très stressé ce soir », a écrit Saar sur Twitter.

Il a également reproché à Netanyahu d’avoir manqué un autre vote sur un projet de loi exigeant la tenue d’un référendum national si Israël se retire de certaines parties de la Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...