Netanyahu : Le discours d’Obama à l’ambassade prouve nos liens étroits
Rechercher

Netanyahu : Le discours d’Obama à l’ambassade prouve nos liens étroits

Le président américain devrait prononcer un discours pour la Journée de commémoration de l'Holocauste mercredi

Le président américain Barack Obama et le Premier ministre Benjamin Netanyahu après une conférence de presse à la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 20 mars 2013. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Le président américain Barack Obama et le Premier ministre Benjamin Netanyahu après une conférence de presse à la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 20 mars 2013. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que le discours du président Barack Obama, qui aura lieu plus tard cette semaine à l’ambassade d’Israël à Washington, devrait dissiper les discussions sur les dissensions entre les deux gouvernements.

« Ceci est un témoignage supplémentaire que la relation entre les Etats-Unis et Israël est – malgré les désaccords qui surviennent de temps à autre – très forte et inébranlable », a déclaré Netanyahu dimanche pendant le discours d’ouverture de la réunion hebdomadaire du Cabinet au cours duquel il a remercié Obama, qui va prononcer le discours mercredi.

Obama interviendra mercredi à la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, qui comprendra la reconnaissance officielle de quatre personnes – dont deux Américains – en tant que Justes parmi les nations pour avoir secouru des Juifs.

« Au cours des deux dernières années, et ces dernières années, nous avons entendu des remarques au sujet de l’effondrement des relations », a déclaré Netanyahu.

« Ce qui s’est effondré est la discussion sur un effondrement et ce qui est de plus en plus clair que cette relation particulière trouve son expression dans de très nombreux domaines ».

Les gouvernements de Netanyahu et d’Obama se sont affrontés au cours de ces deux dernières années sur l’accord nucléaire Iran et l’effort, qui a échoué, de l’administration américaine à relancer les pourparlers de paix israélo-palestinien.

Ces deux questions sont plus ou moins réglées. Il est peu probable qu’Obama lance une nouvelle tentative pour relancer les pourparlers de paix et l’allègement des sanctions dans le cadre de l’accord nucléaire allègement qui est passé malgré les efforts de Netanyahu de le contrer. Et les deux dirigeants ont dit qu’ils voulaient se concentrer sur les points sur lesquels ils sont d’accord.

L’un d’eux est d’étendre l’aide accordée à Israël, qui s’élève actuellement à une moyenne de 3 milliards de dollars par année.

« L’un d’eux, bien sûr, est le protocole que nous essayons de formuler, et qui se conclura, je l’espère, dans les mois à venir, avec les Etats-Unis sur un ensemble d’aide sécuritaire pour Israël au cours de la décennie à venir », a déclaré Netanyahu.

« Tout le monde comprend qu’au final, dans le tourbillon du Moyen-Orient, avec la montée des forces islamiques radicales, Israël reste pour les États-Unis, l’allié le plus fort, le plus fidèle et stable dans la région », a-t-il dit. « Cela se trouve [aussi dans] l’expression dans les valeurs partagées et les intérêts communs que nous avançons ».

L’opposition d’Israël a accusé Netanyahu de nuire à la relation avec les États-Unis, une affirmation que certains partis ont essayé d’utiliser contre lui aux élections de mars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...