Netanyahu : L’Etat juif, pas indifférent mais « trop petit » pour absorber des réfugiés
Rechercher

Netanyahu : L’Etat juif, pas indifférent mais « trop petit » pour absorber des réfugiés

Le Premier ministre a affirmé devant le cabinet que l'Etat juif doit se protéger des flux d' "immigrants illégaux et d'auteurs d'actes de terrorisme"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une réunion de groupe du Likud à la Knesset, le 27 juillet 2015 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une réunion de groupe du Likud à la Knesset, le 27 juillet 2015 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Le Premier ministre israélien a rejeté dimanche la possibilité qu’Israël accueille des réfugiés ravagés par la guerre en Syrie, affirmant que si l’Etat juif n’est nullement insensible à la souffrance de citoyens de l’autre côté de sa frontière, il n’a tout simplement pas la capacité d’absorber des masses de gens.

« Israël n’est pas indifférent à la tragédie humaine des réfugiés en provenance de Syrie et d’Afrique. Nous avons déjà soigné avec dévouement environ 1 000 blessés des combats en Syrie et nous les avons aidés à se réinsérer. Nous nous entretenons avec les chefs d’Etat africains, et récemment avec le Premier ministre italien et d’autres dirigeants européens, au sujet des programmes d’aide multilatérale aux pays d’Afrique – en agriculture, économie et sécurité – afin de traiter le problème à sa source ».

« Mais, Israël est un petit pays, un très petit pays, qui manque de profondeur démographique et géographique ; par conséquent, nous devons contrôler nos frontières, [et les protéger] des migrants clandestins et du terrorisme. C’est ce que nous avons fait à notre frontière avec le Sinaï ; nous avons bloqué la migration illégale de là-bas.

« Aujourd’hui, nous commençons à construire une clôture sur notre frontière orientale. D’abord, nous la construirons à partir de Timna à Eilat afin de protéger l’aéroport en construction, et nous poursuivrons cette clôture jusqu’au plateau du Golan, où nous avons déjà construit une solide clôture de sécurité. Nous n’attendons pas. Dans la mesure du possible, nous entourerons les frontières d’Israël d’une clôture de sécurité et de barrières qui nous permettront de contrôler nos frontières. Nous ne permettrons pas qu’Israël soit inondé de migrants clandestins et de terroristes. »

« Au cours du week-end, un groupe de fidèles juifs a failli être lynché à Hébron. C’est l’incitation palestinienne implacable qui a créé une atmosphère propice au meurtre de Juifs et d’Israéliens. Heureusement pour le groupe d’Israéliens, des Palestiniens isolés ont fait ce qui s’imposait au niveau humanitaire et les ont sauvés, et nous apprécions ce geste. Mais je demande à Abu Mazen de mettre fin à l’incitation, de condamner la tentative de lynchage et de prendre des mesures contre celle-ci. »

« Nous sommes à la veille des Grandes Fêtes. Nous ferons tout notre possible afin que les Juifs puissent se rendre partout en toute sécurité, en particulier sur le Tombeau des Patriarches. »

« C’est la dernière réunion du cabinet avant les Fêtes, et je profite de l’occasion pour souhaiter à tout le peuple juif – en particulier aux soldats de l’armée israélienne, qui défendent nos frontières et notre sécurité – une heureuse Nouvelle Année. »

Officiellement, Israël et la Syrie sont toujours en état de guerre et l’Etat hébreu interdit par la loi à ses ressortissants de se rendre en Syrie.

Depuis le début du conflit en Syrie il y a quatre ans, plus de quatre millions de réfugiés ont fui vers les pays voisins comme la Jordanie, le Liban et la Turquie, mais aucun n’a tenté de rejoindre Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...