Netanyahu : pas de preuve que l’attentat d’Istanbul visait des Israéliens
Rechercher

Netanyahu : pas de preuve que l’attentat d’Istanbul visait des Israéliens

Les victimes israéliennes sont Simha Siman Demri, Yonathan Suher, Avraham Goldman et l'Iranien a été identifié comme Ali Rıza Khalman ; 11 Israéliens blessés, dont 2 grièvement

Benjamin Netanyahu à une réunion de situation de crise après l'attentat-suicide à Istanbul, le 19 mars 2016 (Crédit : GPO/Kobi Gideon)
Benjamin Netanyahu à une réunion de situation de crise après l'attentat-suicide à Istanbul, le 19 mars 2016 (Crédit : GPO/Kobi Gideon)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé samedi soir qu’il ne disposait pas de preuve que l’attentat d’Istanbul visait spécialement des Israéliens, même si trois des quatre personnes tuées sont des ressortissants israéliens.

« Nous n’avons pas de confirmation que cet attentat visait des Israéliens », a affirmé M. Netanyahu lors d’une déclaration à la presse à Jérusalem, au siège du ministère des Affaires étrangères dont il occupe aussi les fonctions.

Trois Israéliens et un Iranien ont perdu la vie dans l’attentat suicide survenu samedi dans le cœur d’Istanbul, qui a aussi fait 36 blessés, ont rapporté les chaînes de télévision turques citant des sources hospitalières.

Les victimes israéliennes sont Simha Siman Demri, 60 ans, Yonathan Suher (40), Avraham Goldman (70) et l’Iranien a été identifié comme Ali Rıza Khalman (31), a précisé la chaîne d’information CNN-Türk.

M. Netanyahu a également annoncé que le bureau de lutte contre le terrorisme, qui est sous son autorité, allait durcir dimanche ses conseils et instructions aux Israéliens souhaitant se rendre en Turquie. Cet organisme rend régulièrement public ses instructions concernant les pays et les régions considérées comme dangereuses et à éviter pour les touristes israéliens.

Des centaines de milliers d’Israéliens se rendent chaque année en Turquie.

M. Netanyahu a par ailleurs indiqué ne pas avoir été en contact avec le président turc Recep Tayyip Erdogan « mais nous sommes en contact avec les autorités turques ».

Le Premier ministre turc, Ahmet Davutoğlu, a adressé ses condoléances : « L’attaque d’aujourd’hui à Istanbul nous a montré encore une fois que la communauté internationale dans son ensemble devrait agir de manière résolue contre les objectifs ignobles des organisations terroristes. Je voudrais adresser mes condoléances aux familles des citoyens israéliens qui ont perdu leur vie dans l’attentat odieux qui a eu lieu à Istanbul et au peuple d’Israël, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. »

Le directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères, Dore Gold, a décidé d’interrompre une visite aux Etat-Unis pour se rendre à Istanbul dimanche, a-t-on indiqué au ministère israélien des Affaires étrangères.

« Les coeurs brûlent de douleur pour les victimes qui ont perdu la vie dans l’horrible attentat terroriste perpétré au cœur d’Istanbul. Nous présentons nos condoléances aux familles en deuil, prions pour leur santé et espérons un retour rapide des blessés en Israël. De plus en plus d’innocents perdent la vie à l’ombre du terrorisme et de l’extrémisme insatiable qui sévissent dans le monde.

« Puissent les mains des équipes de recherche et de sauvetage être renforcées, ainsi que les représentants du ministère des Affaires étrangères en Israël et en Turquie, dans leurs efforts pour apporter un soulagement et de l’information aux familles inquiètes, » a déclaré le président israélien, Reuven Rivlin.

Le Magen David Adom, a affrété deux avions vers Istanbul afin d’évacuer des blessés israéliens, a annoncé un porte-parole de cette organisation à Jérusalem.

L’opération est menée en coopération avec le ministère israélien des Affaires étrangères dont un porte-parole a précisé qu’au moins 11 Israéliens avaient été blessés, dont deux grièvement.

L’attaque, perpétrée par un kamikaze, s’est produite à proximité d’un centre commercial de la grande avenue piétonne et commerçante Istiklal et non loin de la sous-préfecture du district stambouliote de Beyoglu.

Elle n’a pas été immédiatement revendiquée mais la presse progouvernementale l’a attribué au groupe Etat islamique (EI).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...