Netanyahu veut des mesures plus sévères contre les lanceurs de pierres
Rechercher

Netanyahu veut des mesures plus sévères contre les lanceurs de pierres

Le Premier ministre blâme les Palestiniens et les Frères musulmans pour « incitation à la haine » qui a provoqué la violence sur le mont du Temple

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la réunion hebdomadaire du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 20 septembre 2015 (Crédit photo: Ohad Zwigenberg / Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la réunion hebdomadaire du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 20 septembre 2015 (Crédit photo: Ohad Zwigenberg / Pool)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche que le système de justice d’Israël devait accepter le projet de loi gouvernemental visant à appliquer des mesures plus sévères contre les lanceurs de pierres ou de cocktails Molotov, notamment des changements dans les règles d’engagement pour cibler plus efficacement ceux qui sont pris sur le fait.

Netanyahu, lors de la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, a également blâmé les Palestiniens pour incitation à la haine dans la récente vague de violences sur le mont du Temple à Jérusalem.

« Nous ne pouvons pas accepter le principe selon lequel, à Jérusalem, notre capitale, ou dans toute autre partie d’Israël, les gens organisent une base de terreur et commencent à lancer des cocktails Molotov sur les voitures qui passent, » a déclaré Netanyahu.

« Cela ne va pas devenir la norme ici. La norme opposée sera établie – nous allons vous empêcher de manière proactive, et nous allons vous punir avec toute la force de la loi après coup. Cette norme nous allons la transmettre à chaque citoyen, résident, et juge en Israël. Avec tout le respect dû aux tribunaux, il est de notre droit et notre devoir de fixer cette norme comme nous l’avons fait avec les infractions sexuelles ».

Netanyahu a souligné qu’Israël ne cherchait pas à modifier l’équilibre délicat qui existe entre les autorités israéliennes et les Palestiniens sur le mont du Temple et a accusé les Palestiniens de provoquer des troubles.

« Israël est déterminé à maintenir le status quo », a-t-il dit.

« Ce ne sont pas nous qui changeons le status quo. Des groupes créent des incitations sauvages qui n’ont pas de base – prétendant qu’Israël tenterait d’empêcher la prière musulmane sur le mont du Temple ou voulait détruire les mosquées, ou d’autres choses inexactes qui ont été dites – ce sont eux qui causent l’incitation à la haine. Cette incitation à la haine vient des Frères musulmans, du Mouvement islamique en Israël, du Hamas, et, à mon grand regret, de l’Autorité palestinienne. »

Les propos du Premier ministre surviennent après une semaine de violences quasi-quotidienne sur le mont du Temple, autour de Jérusalem et en Cisjordanie.

L’agitation sur le site a commencé dimanche dernier, à la veille de Rosh Hashana, après que la police, agissant suite à des informations du service de sécurité du Shin Bet, ait investi l’esplanade et ait trouvé des bombes artisanales et d’autres armes improvisées, apparemment préparées à l’avance pour des émeutes visant à perturber les visites de Juifs sur le site.

« Les pierres et les cocktails Molotov sont des armes mortelles. Ils peuvent tuer et ont tué – et donc récemment nous avons changé les règles d’engagement de la police à Jérusalem », a affirmé Netanyahu. « Déjà le week-end dernier, les forces de l’ordre ont utilisé de nouvelles méthodes dans le cadre des nouvelles règles à l’encontre des lanceurs de pierres et de bouteilles incendiaires. »

La semaine dernière, Netanyahu avait promis de faire passer des changements significatifs dans la loi pour contrer les attaques.

Les mesures comprendraient l’utilisation accrue par la police à Jérusalem de balles en caoutchouc et de tirs de snipers à balles réelles, dans certains cas, ainsi que des sanctions beaucoup plus sévères contre les personnes reconnues coupables d’avoir jeté des pierres ou des cocktails Molotov en faisant passer la peine minimale pour les lanceurs de pierres à 4 ou 5 ans de prison, tandis que les lanceurs de bombes incendiaires passeraient pas moins de 10 ans derrière les barreaux.

Les parents de lanceurs de pierres mineurs pourraient être condamnés à une amende de 100 000 shekels (22 500 euros) en vertu des nouvelles lois, selon la Deuxième chaîne.

Même si Netanyahu faisait adopter la législation par la Knesset, il faudra probablement plusieurs mois avant que les lois ne soient promulguées.

L’équipe du Times of Israel et l’AFP ont contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...