Neuf généraux, 29 femmes, 49 nouveaux : à quoi ressemble la nouvelle Knesset
Rechercher
Analysis

Neuf généraux, 29 femmes, 49 nouveaux : à quoi ressemble la nouvelle Knesset

Les derniers résultats électoraux montrent qu'un nombre-record de nouvelles recrues entreront au parlement le 30 avril. Du Likud à Raam Balad, voilà les nouveaux députés

Raoul Wootliff

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Un tapis rouge installé en amont de l'ouverture de la 19ème Knesset, le 5 février 2013 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Un tapis rouge installé en amont de l'ouverture de la 19ème Knesset, le 5 février 2013 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Alors que les résultats complets de l’élection de mardi ont été finalement annoncés jeudi soir, après deux jours de décompte intense, nous savons aujourd’hui non seulement combien de fauteuils chaque parti occupera dans la 21e Knesset, mais également l’identité des 120 personnes qui y siégeront.

Tandis qu’un nombre-record de 39 partis s’est présenté pour le scrutin – 14 d’entre eux pouvant franchir de manière crédible le seuil électoral – les résultats finaux n’en auront retenu en fin de compte que 11. C’est une formation de plus qu’au sein de la 20e Knesset, mais on est très loin des 15 qui avaient été élues au sein du parlement en 1999 – dans la Knesset la plus dispersée de toute l’histoire d’Israël.

Selon le bilan final, néanmoins, c’est un nombre record de 49 nouvelles recrues qui feront leur entrée, le 9 avril, un chiffre à comparer avec les 48 qui avaient été désignées en 2013. Ce qui fait de cette Knesset celle accueillant le plus de députés débutants depuis les toutes premières élections israéliennes qui avaient vu – quoique de manière assez logique – 120 toutes nouvelles recrues s’asseoir sur les bancs du parlement.

Sur les nouveaux arrivants, presque la moitié appartiennent au parti Kakhol lavan, récemment formé, dont seulement 11 députés sur 35 ont d’ores et déjà servi dans l’ancienne Knesset. La situation est presque exactement contraire pour le Likud – avec 12 nouveaux législateurs sur un total de 36.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu salue ses sympathisants après la clôture du scrutin des élections générales israéliennes à Tel Aviv, Israël, le mercredi 10 avril 2019. (AP Photo/Ariel Schalit)

Dans le contexte de ce renouvellement important, ce sont treize nouvelles femmes qui ont été élues, à égalité avec le nombre-record qui avait été enregistré en 2015 – un score d’autant plus remarquable que certaines formations, comme Shas et Yahadout HaTorah, sont idéologiquement opposées aux femmes aux postes de députés et qu’aucune ne figure en conséquence sur leur liste. Ce nombre est toutefois moins important que les 36 femmes dans la Knesset sortante, sept d’entre elles ayant accédé au parlement comme remplaçantes durant la législature de la 20e Knesset.

Après que le dernier scrutin a été l’occasion d’une importante augmentation du nombre de députés arabes israéliens – 17 étaient entrés au parlement en 2015 contre 12 en 2013 – ce chiffre chute, cette fois-ci, de manière significative à 11 avec un taux de participation électoral des Arabes israéliens exceptionnellement bas. Avec la scission en deux partis concurrents de la Liste arabe unie (qui s’était adjugée 13 sièges), les formations Raam-Balad et Hadash-Taal qui s’étaient ensuite formé n’ont glané que quatre et six sièges respectivement. Le député arabe israélien Issawi Frij, du Meretz, porte ce total à 11.

Les partis ultra-orthodoxes, d’un autre côté, ont connu un regain de soutien, obtenant 15 sièges au total – huit pour Shas et sept pour YaHadout HaTorah – contre 13 lors des dernières élections.

Certaines nouvelles recrues proviennent d’autorités locales, d’autres sont des journalistes ou des activistes. Mais la plus importante profession – ou rang – partagée parmi les nouveaux-venus est celle de général de division. Sur les 49 nouveaux députés, six ont été nommés au second grade le plus haut de l’armée israélienne (c’est le cas notamment d’Orna Barbivai, la première et la seule femme à avoir été promue à cette position) et d’un autre, Yoav Seglovitch, qui a fait carrière dans la police israélienne – ce qui porte le nombre total de généraux de division servant à la Knesset à neuf. De plus, trois d’entre eux (Benny Gantz, Moshe Yaalon et Gabi Ashkenazi) sont d’anciens chefs d’Etat major.

Mme Orna Barbivai (2G), Général de division, aux côtés de Benny Gantz, au centre, et autres anciens et actuels membres de l’état-major général de Tsahal. (Crédit photo : Flash 90)

Voici la liste complète de tous les députés qui siégeront à la prochaine Knesset.

Likud

1. Benjamin Netanyahu
2. Yuli Edelstein
3. Yisrael Katz
4. Gilad Erdan
5. Gideon Sa’ar
6. Miri Regev
7. Yariv Levin
8. Yoav Gallant
9. Nir Barkat
10. Gila Gamliel
11. Avi Dichter
12. Ze’ev Elkin
13. Haim Katz
14. Tzachi Hanegbi
15. Ofir Akunis
16. Yuval Steinitz
17. Tzipi Hotovely
18. David Amsalem
19. Amir Ohana
20. Ofir Katz
21. Etti Atia
22. Yoav Kisch
23. David Bitan
24. Keren Barak
25. Shomo Karai
26. Miki Zohar
27. Eli Ben Dahan (de l’Union des partis de droite)
28. Sharren Haskel
29. Michal Shir
30. Kati Shitrit
31. Petin Mulla
32. Mai Golan
33. Uzi Dayan
34. Ariel Kellner
35. Osnat Mark
36. Amit Halevy

Kakhol lavan

1. Benny Gantz
2. Yair Lapid
3. Moshe Ya’alon
4. Gabi Ashkenazi
5. Avi Nissenkorn
6. Meir Cohen
7. Miki Haimovitch
8. Ofer Shelah
9. Yoaz Hendel
10. Orna Barbivai
11. Michael Biton
12. Hili Tropper
13. Yael German
14. Tzvi Hauser
15. Orit Farkash-Hacohen
16. Karin Elharar
17. Meirav Cohen
18. Yoel Rozbozov
19. Assaf Zamir
20. Yizhar Shai
21. Elazar Stern
22. Miki Levy
23. Omer Yankelovitch
24. Pnina Tamano-Shata
25. Gadeer Mreeh
26. Ram Ben Barak
27. Alon Shuster
28. Yoav Seglovich
29. Ram Shefa
30. Boaz Toporovsky
31. Orli Froman
32. Eitan Ginzburg
33. Gadi Yevarkan
34. Idan Roll
35. Yorai Lahav Harzanu

Shas

1. Aryeh Deri
2. Yitzhak Cohen
3. Meshulam Nahari
4. Yakov Margi
5. Yoav Ben-Tzur
6. Michael Michaeli
7. Moshe Arbel
8. Ynon Azoulay

YaHadout HaTorah

1. Yaakov Litzman
2. Moshe Gafni
3. Meir Porush
4. Uri Maklev
5. Yaakov Tesler
6. Yaakov Asher
7. Yisrael Eichler

Hadash-Taal

1. Ayman Odeh
2. Ahmad Tibi
3. Aida Touma-Sliman
4. Osama Sa’adi
5. Ofer Kassif
6. Yosef Jabareen

Parti travailliste

1. Avi Gabbay
2. Tal Russo
3. Itzik Shmuli
4. Stav Shaffir
5. Shelly Yachimovich
6. Amir Peretz

Union des partis de droite

1. Rafi Peretz
2. Bezalel Smotrich
3. Moti Yogev
4. Ofir Sofer
5. Idit Silman

Yisrael Beytenu

1. Avigdor Liberman
2. Oded Forer
3. Yevgeni Suba
4. Eli Avidar
5. Yulia Malinovsky

Raam-Balad

1. Mansour Abbas
2. Matanas Shichada
3. Abd al-Hakim Hajj Yahiya
4. Hiba Yizbek

Koulanou

1. Moshe Kahlon
2. Eli Cohen
3. Yifat Sasha-Biton
4. Roy Folkman

Meretz

1. Tamar Zandberg
2. Ilan Gilon
3. Michal Rozin
4. Issawi Freij

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...