Israël en guerre - Jour 293

Rechercher

New York : Un Juif qui a incendié la maison d’un rabbin écope de 25 ans de prison

L'homme, qui menaçait depuis longtemps le rabbin Max, a été reconnu coupable d'avoir déclenché un feu en 2019 dans lequel six personnes ont été intoxiquées, dont un bébé de six semaines

Illustration : Le service des pompiers de New York (FDNY). (Crédit : AETB, Getty Images)
Illustration : Le service des pompiers de New York (FDNY). (Crédit : AETB, Getty Images)

New York Jewish Week – Un pyromane portant un tatouage indiquant « TUEZ le Rabbin Max » a été condamné à plusieurs dizaines d’années de prison pour avoir mis le feu à la maison du rabbin Jonathan Max à New York en 2019.

Matthew Karelefsky, 46 ans, a été reconnu coupable le mois dernier d’accusations de tentative de meurtre, d’incendie criminel et d’agression pour ce crime commis dans le quartier de Midwood à Brooklyn. Il a été condamné lundi par la Cour suprême de Brooklyn à une peine de 25 ans d’emprisonnement, qui peut aller jusqu’à la perpétuité.

Le crime a eu lieu le 13 juin 2019, lorsqu’un rabbin d’une yeshiva de Midwood s’est réveillé peu avant 4 heures du matin alors que son domicile était en feu. Les flammes se sont propagées aux maisons situées de part et d’autre de la propriété du rabbin, obligeant treize personnes à évacuer les bâtiments. Six personnes ont été blessées par l’inhalation de fumée, dont un nourrisson de six semaines.

Après l’incendie, les enquêteurs ont découvert des objets incendiaires sous le porche d’entrée du rabbin. Il s’agissait notamment d’un sac de charbon de bois Kingsford, d’une bouteille et de contenants vides d’essence à briquet.

La vidéosurveillance d’une épicerie de quartier a montré Karelefsky en train d’acheter les articles la veille de l’incendie, puis d’autres caméras l’ont montré mettant le feu. La police a arrêté Karelefsky à New York deux jours après l’incendie. Karelefsky vivait près de Pittsburgh au moment des faits.

« Karelefsky avait un tatouage sur l’avant-bras qui disait : ‘N’abandonnez jamais la HAINE – TUEZ le Rabbin Max YEMACH SHMO' », a déclaré le bureau du procureur du district de Brooklyn. Les deux derniers mots constituent une expression en hébreu appelant à ce que son nom soit effacé de la mémoire. Le rabbin n’a pas été identifié dans la déclaration, mais il a été nommé par les médias comme étant le rabbin Jonathan Max.

Le tatouage de Menachem Karelefsky, accusé d’avoir incendié le domicile d’un rabbin, Jonathan Max, à Brooklyn, en 2019. (Crédit : Facebook)

Karelefsky a affirmé que Max avait abusé de lui lorsqu’il était enfant, mais n’a pas fourni de preuves. Max a rejeté cette allégation, affirmant qu’il l’avait rencontré à l’âge adulte. Karelefsky a commencé à menacer Max lorsque le rabbin a soutenu l’épouse de Karelefsky dans une procédure de divorce, a expliqué Max.

« C’est un homme très aimable », avait déclaré Max au New York Times en 2019. « Vous lui parlez, c’est le type le plus doux. Je ne ressens aucune colère à son égard. Il est malade. Comment pouvez-vous être en colère contre une pathologie ? »

Karelefsky avait décliné tout commentaire à la Jewish Telegraphic Agency au moment de l’incendie criminel. Il ne semble pas y avoir d’autres accusations publiques d’inconduite sexuelle à l’encontre de Max.

Le procureur de Brooklyn, Eric Gonzalez, a déclaré dans un communiqué lundi que Karelefsky avait été « traduit en justice ». « Les actions de cet accusé ont détruit les maisons de plusieurs familles et mis en danger de nombreuses personnes », a déclaré Gonzalez. « Je suis heureux qu’il n’y ait pas eu de blessés graves. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.