USA : L’incendie volontaire présumé de la maison d’un rabbin fait 13 blessés
Rechercher

USA : L’incendie volontaire présumé de la maison d’un rabbin fait 13 blessés

Un bébé a été blessé dans ce sinistre survenu à Brooklyn ; l'incendie a débuté dans une voiture et s'est répandu

Photo d'illustration : Un camion des pompiers (Crédit : Atilgan Ozdil/Anadolu Agency/Getty Images, via JTA)
Photo d'illustration : Un camion des pompiers (Crédit : Atilgan Ozdil/Anadolu Agency/Getty Images, via JTA)

NEW YORK — La maison d’un rabbin de Brooklyn a été incendiée jeudi, aux premières heures de la journée. Le sinistre, selon les enquêteurs, a pu être causé par un homme qui avait accusé le rabbin d’être un pédophile.

Treize personnes, notamment un bébé de six semaines, ont été blessées. Douze des victimes ont été évacuées vers un hôpital mais leurs vies ne sont pas en danger. Parmi eux, neuf civils, deux sapeurs-pompiers et un membre des secours.

Le feu a pris dans une voiture stationnée aux abords d’une maison du quartier de Midwood et s’est propagé à trois autres, notamment à celle du rabbin Jonathan Max, a fait savoir le New York Daily News.

Les enquêteurs ont un suspect, Menachem Karelefsky, selon le Daily News. Ce résident de Pittsburgh avait accusé Max, enseignant à la yeshiva Chaim Berlin, d’être un pédophile sur son profil LinkedIn.

Un numéro de téléphone figurant sur le profil LinkedIn de Karelefsky menait également à un message, sur une voix vocale, qui disait en hébreu : « Puisse la mémoire du rabbin Max soit effacée, simplement, réellement, éternellement. »

Le fils du rabbin a déclaré au Daily News que Karelefsky était « un psychopathe ».

« Il a dit qu’il allait essayer d’attenter à la vie de mon père », a déclaré Ezra Max. « C’est un individu malade qui a besoin d’aide. »

Un résident de Midwood, Shimon Gifter, a pour sa part confié au Daily News que Karelefsky menaçait de tuer le rabbin depuis des années.

« Il vit à Pittsburgh mais des gens l’ont aperçu hier dans le quartier », a déclaré Gifter. « Il demandait où était le rabbin Max : ‘Je veux le tuer’. Mais personne ne l’a cru. Cela fait dix ans qu’il dit des choses comme ça. A moi, il m’avait dit qu’il voulait le voir mort. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...