Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Nikki Haley photographiée en écrivant « Achevez-les » sur un obus israélien

De son côté, la Maison Blanche a déclaré qu'elle ne voyait toujours pas d'"opération terrestre majeure" contre Rafah et que par conséquent il n'y aurait "pas de changement de la politique" américaine de soutien à Israël

La candidate à la présidence républicaine des États-Unis, Nikki Haley, salue après s’être adressée au public du Republican Jewish Coalition (RJC) Annual Leadership Summit, le 28 octobre 2023 au Venetian Conference Center de Las Vegas, dans le Nevada. (Crédit : Frederic J. BROWN / AFP)
La candidate à la présidence républicaine des États-Unis, Nikki Haley, salue après s’être adressée au public du Republican Jewish Coalition (RJC) Annual Leadership Summit, le 28 octobre 2023 au Venetian Conference Center de Las Vegas, dans le Nevada. (Crédit : Frederic J. BROWN / AFP)

L’ex-candidate républicaine à l’élection présidentielle américaine Nikki Haley a écrit « Achevez-les » sur un obus israélien, lors d’un déplacement dans le nord d’Israël, près de la frontière libanaise, selon une photo publiée mardi sur X par un député israélien.

Le député Danny Danon, ancien ambassadeur à l’ONU, accompagnait Nikki Haley, elle aussi ex-ambassadrice aux Nations unies, lors de ce déplacement près de la frontière nord avec le Liban.

« ‘Achevez-les’, c’est ce que mon amie l’ancienne ambassadrice a écrit », a déclaré Danny Danon dans la légende de la photo montrant l’ancienne candidate républicaine agenouillée devant un obus, un marqueur à la main et en train d’écrire sur le missile. Sur l’obus sont aussi écrits les mots « L’Amérique aime Israël ».

M. Haley n’a pas précisé à qui le mot « les » référait, mais M. Danon a suggéré indirectement le Hezbollah libanais.

« Israël doit prendre l’initiative et changer la donne. Les habitants de Tyr et de Sidon (villes libanaises) évacueront leurs maisons, et les habitants du nord (d’Israël) rentreront chez eux », a écrit M. Danon, en référence aux Israéliens vivant près de la frontière et déplacés par les échanges de tirs quasi quotidiens avec le Hezbollah libanais.

La publication de cette photo intervient néanmoins alors qu’une frappe israélienne visant deux terroristes du Hamas à Rafah dimanche à déclenché un incendie dans un camp de déplacés à Rafah a fait 45 morts et suscité une vague mondiale d’indignation.

Notamment aux Etats-Unis, où les critiques se multiplient sur la politique du président Joe Biden, qui a offert à Israël un soutien quasi inconditionnel, tout en critiquant ponctuellement la manière dont l’armée israélienne mène ses opérations à Gaza.

La Maison Blanche a déclaré qu’elle ne voyait toujours pas d' »opération terrestre majeure » contre Rafah, dans le sud de Gaza, et que par conséquent il n’y aurait « pas de changement de la politique » américaine de soutien à Israël.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 252 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Le ministère de la santé de Gaza, contrôlé par le Hamas, affirme que plus de 36 000 personnes ont été tuées ou sont présumées mortes dans les combats jusqu’à présent, bien que seuls quelque 24 000 décès aient été identifiés dans les hôpitaux.

Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 13 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier de terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre et dans les jours qui ont suivi l’assaut.

Nikki Haley, 52 ans, avait quitté la course à la Maison Blanche en mars après une défaite sans appel contre Donald Trump lors des primaires républicaines. Malgré ses critiques parfois virulentes contre le milliardaire, elle a déclaré la semaine dernière qu’elle voterait en novembre pour l’ancien président.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.