Nombre record d’incidents antisémites recensés aux Pays-Bas en 2019
Rechercher

Nombre record d’incidents antisémites recensés aux Pays-Bas en 2019

Les 182 cas recensés marquent une hausse de 35 % par rapport à 2018 ; les menaces, insultes et agressions dans la rue ou au travail ont doublé ; le BDS responsable de 18 incidents

Une croix gammée taguée dans la nuit sur le mur du musée Stedelijk à Amsterdam, le 22 février 2019 (Crédit : AP Photo/Peter Dejong)
Une croix gammée taguée dans la nuit sur le mur du musée Stedelijk à Amsterdam, le 22 février 2019 (Crédit : AP Photo/Peter Dejong)

JTA – L’instance de veille de l’antisémitisme de la communauté juive néerlandaise a enregistré le plus grand nombre d’incidents antisémites jamais observés au cours d’une année civile.

Le groupe, le Centre d’information et de documentation sur Israël, ou CIDI, surveille l’antisémitisme aux Pays-Bas depuis environ 30 ans. Dans un rapport publié lundi, ils ont réparti les 182 incidents de 2019 – une augmentation de 35 % par rapport à 2018 – en six catégories, dont les abus en ligne et le vandalisme.

Parmi ces catégories, celle des cas dans la vie réelle – impliquant des menaces, des insultes et des agressions dans la rue ou sur le lieu de travail – a connu la plus forte augmentation, soit un nombre multiplié par plus de deux, passant de 27 en 2018 à 61 l’année dernière.

Dix-huit de ces incidents antisémites ont été commis par des militants ou des partisans du mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions, qui, lors de rassemblements dans le centre d’Amsterdam, ont traité les contre-manifestants de « cafards » et de « youpins », a écrit le CIDI.

L’antisémitisme d’extrême droite est à l’origine d’un incident dans le décompte du CIDI.

Le 1er décembre à Rotterdam, un garçon a crié sur une famille juive devant une synagogue : « Juif, je vais te tuer », sous les yeux de ses parents. La famille juive a rapporté que les parents du garçon ne sont pas intervenus.

L’antisémitisme dans le milieu scolaire concerne 11 cas. Dans l’un d’entre eux, un garçon a déclaré à son camarade de classe juif le 24 juin à Amstelveen, une petite ville près d’Amsterdam, que « tous les Juifs devaient mourir ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...