Rechercher

« Non au passeport nazi » sur une pancarte anti-pass sanitaire à Barcelone

Un millier de personnes ont manifesté contre le pass sanitaire en Catalogne

Des manifestants brandissent des pancartes indiquant "la liberté n'est pas un luxe, c'est un droit", "non au passeport nazi" lors d'une manifestation contre le laissez-passer sanitaire Covid-19, avec lequel les autorités visent à limiter la propagation de la pandémie de Covid-19, à Barcelone, le 11 décembre 2021. (Crédit : LLUIS GENE / AFP)
Des manifestants brandissent des pancartes indiquant "la liberté n'est pas un luxe, c'est un droit", "non au passeport nazi" lors d'une manifestation contre le laissez-passer sanitaire Covid-19, avec lequel les autorités visent à limiter la propagation de la pandémie de Covid-19, à Barcelone, le 11 décembre 2021. (Crédit : LLUIS GENE / AFP)

Un millier de personnes selon la police ont manifesté samedi à Barcelone (nord-est) contre le pass sanitaire en vigueur en Catalogne, alors que les rassemblements contre les restrictions sanitaires ont été relativement rares en Espagne.

Défilant dans le centre de la ville catalane, les manifestants ont marché derrière une banderole clamant en catalan « Passeport sanitaire = Etat totalitaire », a constaté un journaliste de l’AFPTV.

D’autres brandissaient des pancartes « Non au passeport nazi », « gouvernements et soignants = assassins », « Pass Covid: dictature » avec un QR code comparé à une croix gammée, banalisant de fait la Shoah où plus de 6 millions de Juifs ont été exterminés pendant la Seconde Guerre mondiale.

« Ce n’est pas une pandémie, c’est une dictature », a scandé la foule dont le nombre a été estimé entre 1 000 et 1 500 personnes selon la police.

Les manifestants qui se réunissaient pour la deuxième semaine consécutive veulent se rassembler tous les samedis « jusqu’à enterrer par amour pour la vie et la liberté » le pass sanitaire, selon leur mot d’ordre.

En Espagne, où la santé relève de la compétence des régions, les décisions pour lutter contre la pandémie sont prises au niveau local.

Contrairement à ses voisins français ou italiens, l’Espagne, l’un des pays les plus avancés dans la vaccination avec 91,4 % de sa population de plus de 12 ans ayant un schéma complet, avait écarté jusqu’en octobre l’idée d’un pass sanitaire national pour accéder aux lieux accueillant du public.

Depuis, de plus en plus de régions ont sauté le pas, comme la Catalogne, la région de Barcelone, depuis octobre, mais pas celle de Madrid.

Epargnée jusqu’à début novembre par la nouvelle vague de Covid-19 qui touche l’Europe, l’Espagne a brusquement vu le nombre de cas augmenter avec un taux d’incidence de 323 pour 100 000 habitants sur les 14 derniers jours, selon des chiffres officiels publiés vendredi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...