Notre-Dame : le président Macron promet une reconstruction d’ici 5 ans
Rechercher

Notre-Dame : le président Macron promet une reconstruction d’ici 5 ans

"Nous rebâtirons la cathédrale plus belle encore", a déclaré mardi soir Emmanuel Macron, décrivant la France comme "un peuple de bâtisseurs"

  • Un pompier face à Notre-Dame de Paris, le 16 avril 2019, suite à l’incendie qui a dévasté la cathédrale. (Ludovic Marin / POOL / AFP)
    Un pompier face à Notre-Dame de Paris, le 16 avril 2019, suite à l’incendie qui a dévasté la cathédrale. (Ludovic Marin / POOL / AFP)
  • L'intérieur de la cathédrale Notre-Dame, le 16 avril 2019. (AFP)
    L'intérieur de la cathédrale Notre-Dame, le 16 avril 2019. (AFP)
  • Un homme s'agenouille sur les quais de Seine face à la cathédrale Notre-Dame, le 16 avril 2019. (AP Photo / Christophe Ena)
    Un homme s'agenouille sur les quais de Seine face à la cathédrale Notre-Dame, le 16 avril 2019. (AP Photo / Christophe Ena)
  • La foule à genoux sur le trottoir alors qu'ils prient devant la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019, alors que l'église était victime d’un incendie. (Eric Feferberg / AFP)
    La foule à genoux sur le trottoir alors qu'ils prient devant la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019, alors que l'église était victime d’un incendie. (Eric Feferberg / AFP)
  • La flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris s'effondre lors de l’incendie, le 15 avril 2019. (Geoffroy Van Der Hasselt / AFP)
    La flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris s'effondre lors de l’incendie, le 15 avril 2019. (Geoffroy Van Der Hasselt / AFP)
  • Des débris dans la nef de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 16 avril 2019, un jour après l'incendie qui a touché cet édifice emblématique. (Christophe Petit Tesson / POOL / AFP)
    Des débris dans la nef de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 16 avril 2019, un jour après l'incendie qui a touché cet édifice emblématique. (Christophe Petit Tesson / POOL / AFP)

Les cloches de toutes les cathédrales de France sonneront mercredi à 18H50, 48 heures après l’incendie de Notre-Dame de Paris, mais l’attention se porte désormais sur l’immense chantier de la reconstruction dont le président Macron a promis l’achèvement d’ici cinq ans.

« Nous rebâtirons la cathédrale plus belle encore et je veux que ce soit achevé d’ici cinq années », a déclaré mardi soir Emmanuel Macron dans une allocution télévisée très solennelle et au ton dramatique, décrivant la France comme « un peuple de bâtisseurs ».

Le chantier s’annonce pourtant titanesque. Le journaliste Stéphane Bern, le « monsieur Patrimoine » de la présidence, estimait mardi qu’il faudrait 10 à 20 ans au minimum pour restaurer ce joyau de l’art gothique.

Dès lundi, le président avait lancé un appel à une souscription nationale et plus de 800 millions d’euros ont d’ores et déjà été promis par des grandes fortunes et de grands groupes industriels français.

Le président français Emmanuel Macron s’adressant au pays sur la chaîne TF1. Lors de son allocution, il a promis de faire reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris dans les cinq ans. (Ludovic Marin / AFP)

Dans son allocution, le chef de l’Etat a rendu hommage aux pompiers, des « héros » qui ont lutté contre les flammes pendant quinze heures et ont permis de sauver in extremis la cathédrale.

L’incendie, dont l’origine accidentelle est privilégiée par les enquêteurs, a ravagé la charpente de la toiture et sa flèche de 93 mètres s’est effondrée dans les flammes, mais l’édifice vieux de plus de 800 ans est resté debout.

Des roses et des cloches

Les images sidérantes de Notre-Dame en proie aux flammes ont soulevé une émotion planétaire, qui ne retombait pas au surlendemain du sinistre.

Les journaux japonais sur l’incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris, le 16 avril 2016. (Crédit : Charly TRIBALLEAU / AFP)

Mercredi à 18H50 heure locale, heure précise à laquelle l’incendie a commencé lundi, toutes les cloches des cathédrales de France sonneront, une manière de marquer l’importance historique de ce drame et la « solidarité » avec le diocèse de Paris.

Le gouvernement consacrera lui aussi son conseil des ministres hebdomadaire à l’incendie du monument emblématique de l’Histoire de France, et le plus visité d’Europe.

Toujours sous le choc, Parisiens et touristes ont quant à eux continué à défiler toute la journée de mardi au chevet de la cathédrale, déposant des roses sur le parvis ou sur les quais entourant l’île de la Cité où est sise Notre-Dame.

Certains pleuraient, d’autres priaient, jetant un œil effaré sur le spectacle de désolation visible des portes ouvertes : en s’effondrant, le toit, la charpente et la flèche ont jonché l’intérieur de la cathédrale de monceaux de débris calcinés. Les deux tours emblématiques de la façade ouest ont en revanche résisté grâce aux efforts des pompiers.

Trésors sauvés

Plusieurs des trésors que contenait l’édifice ont pu être sauvés. La couronne d’épines qui fut posée, selon la croyance, sur la tête de Jésus peu avant sa crucifixion, la tunique de Saint Louis, les reliquaires et tableaux de Notre-Dame ont été évacués par une formidable chaîne humaine de pompiers, policiers et agents municipaux qui ont sorti les œuvres les unes après les autres.

« Ils ont accepté au risque de leur vie de protéger ce trésor inestimable », relève Mgr Patrick Chauvet, le vicaire général de l’archevêché de Paris. « Des policiers portaient des croix, des pompiers d’énormes cierges, des tableaux », relève une source proche de la mairie de Paris.

« Les grandes peintures de Notre-Dame de Paris n’ont pas subi de dommages liés à l’incendie, mais plutôt aux fumées », a pour sa part indiqué le ministre de la Culture Franck Riester.

Mardi soir, son ministère a annoncé que le coq qui surmontait la flèche de Notre-Dame avait été retrouvé.

Des enquêteurs sur le toit de l’emblématique cathédrale Notre-Dame de Paris, le 16 avril 2019, au lendemain d’un incendie qui a ravagé son toit. (Lionel Bonaventure / AFP)

Depuis lundi soir, tous les dirigeants internationaux ont adressé des messages à la France, du Russe Vladimir Poutine au Chinois Xi Jinping en passant par l’Américain Donald Trump et la reine Elizabeth II. Le président israélien Reuven Rivlin et le Premier ministre Benjamin Netanyahu se sont également exprimés.

« Ce n’est pas Notre-Dame des catholiques, c’est Notre-Dame de France, c’est Notre-Dame du monde : l’église brûle et le monde entier se met à pleurer », avait résumé le vicaire général du diocèse de Paris Philippe Marsset.

En 2017, 12 millions de touristes ont visité le monument, chef-d’oeuvre de l’architecture gothique qui faisait l’objet d’importants travaux depuis plusieurs mois.

Le bâtiment est mondialement connu pour son architecture mais aussi grâce au roman de Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, maintes fois adapté au cinéma ou en comédie musicale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...