Nouveau centre de recherche sur l’autisme ouvre à Beer-Sheva
Rechercher

Nouveau centre de recherche sur l’autisme ouvre à Beer-Sheva

L’installation du centre médical Soroka et de l’université Ben-Gurion vise à être une référence pour les scientifiques et les chercheurs

Image d'illustration de l'autisme (KatarzynaBialasiewicz; iStock par Getty Images)
Image d'illustration de l'autisme (KatarzynaBialasiewicz; iStock par Getty Images)

L’université Ben-Gurion du Negev et l’hôpital Soroka à Beer-Sheva ont annoncé qu’ils avaient ouvert un nouveau centre de recherche nationale sur l’autisme à l’université.

Le centre, en parti financé par les ministères de la Santé, de la Science et de la Technologie et dirigé par le professeur Ilan Dinstein, le Dr Gal Meiri, le Dr Idan Menashe et le Dr. Hava Golan, vise à être « le centre de recherche et d’information de pointe en Israël sur l’autisme et sera l’institution coordinatrice qui collectera les études nationales sur l’autisme », a déclaré l’institut dans un communiqué.

Le nouveau centre de recherche correspond en réalité au développement d’un centre régional existant sur l’autisme qui a été établi en 2015. Il donnera un accès aux recherches pour des universitaires cherchant à mettre au point de nouvelles méthodes de traitement et permettra la création des bases de données nationales partagées et de transmission de l’information aux décideurs publics, aux professionnels de la santé et au grand public.

Les ministères ont sélectionné l’université Ben-Gurion pour accueillir le centre national l’été dernier.

« La décision de transformer le Centre de l’autisme du Negev d’une institution régionale en centre national correspond à un gage de confiance gratifiant au sujet de la recherche que nous avons menée ici, particulièrement dans notre démarche pluridisciplinaire pour traiter l’autisme », a déclaré Dinstein dans le communiqué.

Le centre régional existant a déjà encouragé des scientifiques et des cliniciens d’une grande diversité de spécialités comme la pédiatrie, la neurologie, la psychiatrie, la génétique, les neuro-sciences, la psychologie du développement, la biologie moléculaire et l’ingénierie biomédicale à partager leurs recherches, a-t-il dit.

« Les résultats de cette collaboration constituent le socle de la première base de données dans le genre en Israël avec une diversité des mesures cliniques, comportementales et biologiques, collectées auprès des centaines d’enfants atteints d’autisme et de leurs familles, a déclaré Dinstein. L’ampleur et la profondeur des données que nous avons collectées est un outil inestimable pour la recherche théorique et les applications de traitement ».

« Le nouveau Centre est une étape importante pour l’étude et le traitement d’une série de pathologies qui tombent dans le spectre de ‘l’autisme’, a déclaré le président de l’université Ben-Gurion, le professeur Daniel Chamovitz, dans un communiqué. Cela servira aussi bien aux chercheurs qu’aux professionnels de la santé grâce à la richesse d’une recherche mise à jour, d’études de cas détaillées, des méthodes de traitement entre autres, faisant du Centre national pour l’étude de l’Autisme une mine inestimable de données et d’information ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...