Nouvelles menaces du Hamas : « Tous les moyens sont bons pour briser le siège »
Rechercher

Nouvelles menaces du Hamas : « Tous les moyens sont bons pour briser le siège »

Les unités de ballons incendiaires seraient prêtes à reprendre leurs attaques dans un contexte de désaccords persistants sur l'amélioration des conditions de vie dans l'enclave

Des partisans du groupe terroriste palestinien Jihad islamique préparent des ballons incendiaires à lancer vers Israël, à l'est de la ville de Gaza, le 15 juin 2021. (Atia Mohammed/Flash90)
Des partisans du groupe terroriste palestinien Jihad islamique préparent des ballons incendiaires à lancer vers Israël, à l'est de la ville de Gaza, le 15 juin 2021. (Atia Mohammed/Flash90)

Le Hamas met en garde contre la poursuite des troubles le long de la barrière frontalière avec Israël, alors que des pourparlers sont en cours concernant un mécanisme permettant le retour de l’aide qatarie dans la bande de Gaza, ainsi que diverses mesures visant à améliorer la vie dans l’enclave.

Les médias palestiniens ont indiqué que les unités chargées des attaques par ballons incendiaires contre les Israéliens prévoyaient de reprendre leurs activités. La semaine dernière a été marquée par des émeutes nocturnes répétées le long de la clôture frontalière, avec la bénédiction du Hamas.

Le porte-parole du groupe terroriste, Abdel Latif al-Qanou, a déclaré samedi dans un communiqué : « Notre peuple palestinien dans la bande de Gaza est déterminé à obtenir toutes ses demandes et à briser le siège de la bande de Gaza et n’accepte plus un assouplissement progressif [des restrictions]. »

Il a ajouté que « les options de notre peuple sont ouvertes et tous les outils et moyens sont disponibles pour faire pression sur l’occupation et l’obliger à lever le siège sur notre peuple. »

Le Qatar et l’Égypte ont été étroitement associés aux efforts visant à améliorer les conditions de vie à Gaza à la suite de la guerre de 11 jours qui a opposé Israël au Hamas en mai, notamment par le transfert d’aide aux personnes dans le besoin, l’augmentation des autorisations d’entrée de marchandises et de matériaux de construction dans la bande de Gaza, etc.

Un plan a récemment été annoncé pour permettre le retour de l’aide qatarie à Gaza, mais de nombreuses autres questions restent en suspens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...