Israël en guerre - Jour 195

Rechercher
"Je comprends pourquoi Hitler a tué 6 millions d'Ashkenazes"

Oved Hugi, qui a souhaité la mort de juges, limogé par Katz et invité par Rothman

Le ministre affirme qu’il ignorait les publications de son conseiller sur les réseaux sociaux ; ce dernier est invité par Rothman à participer à la Commissions de la Knesset

Ofer Hugi, qui a été renvoyé de son poste de conseiller du ministre de l'Énergie Israël Katz en raison de publications incendiaires sur les médias sociaux, participe à une réunion de la commission Constitution, Droit et Justice de la Knesset à Jérusalem, le 26 juin 2023. (Crédit : Capture d'écran : Twitter ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Ofer Hugi, qui a été renvoyé de son poste de conseiller du ministre de l'Énergie Israël Katz en raison de publications incendiaires sur les médias sociaux, participe à une réunion de la commission Constitution, Droit et Justice de la Knesset à Jérusalem, le 26 juin 2023. (Crédit : Capture d'écran : Twitter ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Le ministre de l’Énergie, Israël Katz (Likud), a licencié son conseiller politique lundi après la diffusion par les médias des propos extrémistes qu’il a publiés à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux, où il a notamment exprimé son souhait que Dieu « envoie les juges de la Cour suprême en enfer » et où il a affirmé comprendre « pourquoi Hitler a massacré six millions d’ashkénazes ».

Or, malgré son limogeage, Oved Hugi, a tout de même participé lundi à une discussion au sein d’une commission de la Knesset.

La chaîne publique Kan a rapporté dimanche soir les propos de Hugi, qui a, entres autres, fait l’éloge du dictateur nazi Adolf Hitler pour avoir assassiné des juifs d’Europe de l’Est, ou ashkénazes, que Hugi associe à la politique de gauche.

Hugi est un activiste social et un membre de la Commission centrale du Likud, le parti au pouvoir. Il représente depuis des années les résidents juifs du sud de Tel Aviv aux commissions de la Knesset.

Il s’en est pris à d’anciens hauts responsables de l’application de la loi samedi, après avoir été informé des déclarations des juges du procès du Premier ministre Benjamin Netanyahu, selon lesquelles l’accusation de corruption portée contre le Premier ministre serait difficile à prouver.

« Shai Nitzan, Mandelbluff et Roni Alsheich, que votre mémoire soit effacée, » a publié Hugi sur Facebook, se référant respectivement à l’ancien procureur de l’État, à l’ancien procureur général Avichai Mandelblit et à l’ancien chef de la police, qui étaient en charge de l’enquête et de l’acte d’accusation contre Netanyahu.

Hugi avait déjà déclaré par le passé que Mandelblit et Nitzan étaient des descendants d’Hitler.

Fin 2022, Hugi avait tweeté : « Je comprends, aujourd’hui, pourquoi Hitler, que sa mémoire soit effacée, a massacré six millions d’Ashkénazes et que toute l’Europe a coopéré avec lui. » Dans une autre publication, réagissant à un tollé provoqué par des remarques contre les haredim de l’animateur radio Natan Zahavi, Hugi avait écrit : « Grâce à Zahavi, j’ai jour après jour, plus de respect pour Hitler, que son nom et sa mémoire soient effacés ».

À une autre occasion, Hugi a critiqué Hitler pour avoir « tué six millions [de personnes] au lieu de juste tuer [l’ancien président de la Cour suprême] Aharon Barak. »

Dans une publication datant de février 2022, Hugi demande « comment est-il possible qu’il y ait des gens en Israël dont le nom de famille est Schwartz alors que le commandant du camp de concentration et de la mort d’Auschwitz portait le nom de Schwartz. »

Une partie de plus en plus importante de la droite israélienne associe les Juifs ashkénazes aux positions politiques de gauche et les Séfarades et autres Juifs ayant des racines au Moyen-Orient à la droite politique, affirmant que « l’hégémonie » ashkénaze a assujetti le « second Israël » séfarade.

Netanyahu est pourtant, ashkénaze, tout comme de nombreux ministres du gouvernement actuel, dont Israël Katz, qui est le fils de deux Roumains rescapés de la Shoah.

Le ministre de l’Énergie, Israel Katz, participe à une conférence sur l’énergie, à Tel Aviv, le 13 mars 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Selon Kan Katz employait Hugi depuis plusieurs mois en qualité de conseiller politique.

Suite à la publication des informations par Kan, le bureau de Katz a précisé que le ministre n’avait pas connaissance des publications « graves » sur les réseaux sociaux, ajoutant que le ministre « rejette catégoriquement » leur contenu.

Le bureau a déclaré que Katz avait aussitôt suspendu Hugi jusqu’à ce que l’affaire soit examinée. Kan a rapporté lundi que Hugi avait été licencié.

Le député Simcha Rothman présidant la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice, à la Knesset, le 29 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Or, même après cette déclaration, Hugi a participé à une réunion de la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice de la Knesset, apparemment sur invitation du président de la Commission, le député de HaTzionout HaDatit, Simcha Rothman.

Lorsque les législateurs de l’opposition ont demandé à Rothman de le mettre à la porte, ce dernier a totalement occulté les propos de Hugi sur les réseaux sociaux, déclarant : « Je ne fouille pas le passé des gens » et « Il y a beaucoup de gens ici qui écrivent beaucoup de choses ».

Hugi a affirmé pendant la réunion qu’il avait démissionné de son poste de conseiller de Katz et qu’il participait à la réunion en tant que représentant des habitants du sud de Tel-Aviv.

Lorsque la députée de l’opposition Yulia Malinovsky a demandé à plusieurs reprises que Rothman mette Hugi à la porte, Rothman a fini par mettre Malinovsky à la porte pour avoir perturbé la discussion.

En réponse, Malinovsky a écrit sur Twitter que le gouvernement actuel « donnait une légitimité aux criminels ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.