Rechercher

L’animateur radio Natan Zahavi suspendu après des propos anti-Haredim

Le chroniqueur de Radio 103FM a dit qu'il espérait que les députés ultra-orthodoxes iraient se pendre avec leurs téfilines

Natan Zahavi arrive au tribunal de Tel Aviv, le 9 juillet 2018. (Crédit :Miriam Alster/ Flash90/ File)
Natan Zahavi arrive au tribunal de Tel Aviv, le 9 juillet 2018. (Crédit :Miriam Alster/ Flash90/ File)

Une station de radio israélienne a décidé de suspendre l’un de ses célèbres animateurs jusqu’à nouvel ordre. Ce dernier a déclaré dimanche sur les ondes qu’il espérait que les Juifs ultra-orthodoxes utiliseraient leurs phylactères pour se pendre, semblant faire allusion aux députés ultra-orthodoxes.

Natan Zahavi, connu pour sa brutale franchise et ses coups de gueule fréquents sur des sujets variés, avait prononcé ces mots au micro de la station Radio 103FM, raillant les politiciens haredim.

« Tous ces dreckes (vauriens) me citent en permanence des extraits de la bible hébraïque », avait-il expliqué en utilisant un terme yiddish.

« Vous devez prier, mettre des phylactères, allumer les bougies du Shabbat, manger de la challah, vous habiller pudiquement », s’était-il exclamé. « Au Diable la pudeur, la challah, les bougies allumées et les phylactères ».

« Je serais heureux si quelques-uns d’entre eux se passaient les téfilines autour du cou et qu’ils allaient se pendre parce que ce sont des représentants publics qui ne font rien », a-t-il continué.

Il avait ensuite mis un terme à sa diatribe, disant qu’il allait s’arrêter « avant d’avoir des problèmes avec la direction de la radio ».

Radio 103FM a ensuite émis un communiqué condamnant avec force les paroles de Zahavi et annonçant que l’animateur était suspendu dans l’attente probable d’une autre sanction.

« La liberté d’expression a ses lignes rouges. Le directeur-général de la station a décidé de suspendre immédiatement l’animateur et de le laisser hors des ondes jusqu’à ce qu’un entretien pour clarifier les choses puisse avoir lieu. Des décisions concernant l’avenir seront prises à l’issue de cet entretien », a précisé le communiqué.

Une suspension qui a été décidée après le tollé suscité par les paroles de Zahavi sur les réseaux sociaux. Les politiciens ultra-orthodoxes, furieux, ont appelé à son limogeage.

Le chef de Yahadout HaTorah, le rabbin Yitzchak Goldknopf, après des discussions de coalition dans un hôtel de Jérusalem, le 6 novembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Les propos dégoûtants de Natan Zahavi s’apparentent à une incitation au meurtre contre les Juifs qui respectent la Torah et les commandements », a déclaré Yitzhak Goldknopf, dirigeant de Yahadout HaTorah.

Goldknopf a ajouté qu’il souhaitait que la radio condamne les paroles prononcées par Zahavi et que ce dernier, qui est aussi chroniqueur dans un journal, soit renvoyé.

Le député Uriel Buso (Shas) a aussi réclamé le renvoi de l’animateur, écrivant dans une lettre adressée à la direction de Radio 103FM que les coutumes religieuses juives « ne sauraient faire l’objet de railleries et de mépris ».

Zahavi avait aussi été mis à pied en juin par la station après avoir déclaré qu’il souhaitait que les studios de la Quatorzième chaîne de droite « brûlent avec tous ceux qui sont assis à l’intérieur ».

Il avait ensuite présenté ses excuses. L’instance d’État chargée de réguler les stations de radio et les chaînes de télévision commerciales avait condamné Radio 103FM à verser une amende de 5 000 shekels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...