Parkland : le père d’une victime exclu d’un discours de Trump après avoir crié
Rechercher

Parkland : le père d’une victime exclu d’un discours de Trump après avoir crié

Fred Guttenberg, dont la fille a été tuée dans la fusillade de 2018, dit avoir perdu ses moyens en entendant le président américain dire que le Second amendement était "assiégé"

Fred Guttenberg pendant un hommage aux 17 élèves et enseignants qui ont été tués au lycée Marjory Stoneman Douglas, lors d'une réunion de la mairie de CNN à Sunrise, en Floride, le 21 février 2018. (Crédit : Michael Laughlin/Sun Sentinel/TNS via Getty Images via JTA)
Fred Guttenberg pendant un hommage aux 17 élèves et enseignants qui ont été tués au lycée Marjory Stoneman Douglas, lors d'une réunion de la mairie de CNN à Sunrise, en Floride, le 21 février 2018. (Crédit : Michael Laughlin/Sun Sentinel/TNS via Getty Images via JTA)

JTA — Fred Guttenberg, dont la fille a été tuée dans la fusillade du lycée de Parkland en 2018, a été exclu du discours sur l’état de l’Union prononcé mardi par Donald Trump au Capitole, après avoir crié en signe de protestation quand le président américain a évoqué le contrôle des armes à feu.

« Tout comme nous croyons dans le Premier amendement, nous croyons également en un autre droit constitutionnel qui est aujourd’hui assiégé dans notre pays. Tant que je serai président, je protégerai toujours le Second amendement et votre droit à garder et à porter des armes », a déclaré Trump, ce qui a provoqué le débordement de Fred Guttenberg.

Il a été escorté hors de la Chambre par la police du Capitole.

Jaime Guttenberg, 14 ans, fait partie des 17 élèves et enseignants tués lors de la fusillade commise au lycée Marjory Stoneman Douglas High School. Depuis, son père milite pour une réforme du contrôle des armes à feu, en mémoire à sa fille.

« Ce soir était une soirée difficile », a commenté Fred Guttenberg dans un tweet mardi soir. « Je suis intervenu pendant le discours sur l’état de l’Union et j’ai été interpellé parce que je me suis laissé emporter par mes émotions. Je veux simplement être en mesure de parler de la réalité de la violence des armes sans avoir à écouter les mensonges sur le 2A comme cela a été le cas ce soir. »

A LIRE : Deux pères du lycée de Parkland de part et d’autre du débat sur les armes à feu

« Cela dit, je n’aurais pas dû crier. Je suis reconnaissant pour le soutien qui m’a été apporté. Cependant, je dois à ma famille et à mes amis des excuses. J’ai tenté de me comporter dignement, et je ferais mieux tout en luttant pour la sécurité des armes à feu. »

Fred Guttenberg et sa fille Jaime. (Crédit : Guttenberg)

Fred Guttenberg était invité au Capitole par la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi. Il avait également assisté à ce discours présidentiel en 2019, également en tant qu’invité de la représentante démocrate de Californie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...