Rechercher

Pas encore de décision de Trump sur le sort de l’accord nucléaire iranien

John Bolton, le conseiller à la sécurité nationale a indiqué dimanche que Donald Trump n'a pas encore pris de décision sur le sort de l'accord nucléaire iranien

Sur cette photo de dossier prise le 9 avril 2018, le président américain Donald Trump (à gauche) serre la main de John Bolton, conseiller à la sécurité nationale, lors d'une réunion avec de hauts responsables militaires à la Maison Blanche. (AFP Photo/Nicholas Kamm)
Sur cette photo de dossier prise le 9 avril 2018, le président américain Donald Trump (à gauche) serre la main de John Bolton, conseiller à la sécurité nationale, lors d'une réunion avec de hauts responsables militaires à la Maison Blanche. (AFP Photo/Nicholas Kamm)

Donald Trump n’a pas encore pris de décision sur le sort de l’accord nucléaire iranien, a indiqué dimanche John Bolton, le conseiller à la sécurité nationale du président américain.

« Il n’y a pas encore de décision à ce sujet », a dit M. Bolton, interviewé sur la chaîne Fox alors que M. Trump doit annoncer d’ici le 12 mai si, comme il l’a maintes fois promis, il « déchire » ce texte signé en juillet 2015 après d’âpres négociations.

Le président américain « est certainement en train d’examiner » la proposition de son homologue français Emmanuel Macron sur l’ouverture de négociations sur un nouvel accord élargi, a-t-il ajouté.

M. Macron a proposé en début de semaine au président américain de préserver l’accord d’origine qui deviendrait le premier des « quatre piliers » d’un futur texte. Les autres « piliers » concernent l’après-2025, quand certaines clauses concernant les activités nucléaires vont expirer, mais aussi les missiles balistiques très controversés de Téhéran et son rôle jugé « déstabilisateur » dans la région

« C’est, je pense, quelque chose qui intéresse le président et qui vaut la peine d’y réfléchir », a précisé M. Bolton.

Le nouveau chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, rencontre ce week-end les dirigeants saoudiens puis israéliens pour les informer des projets du président Donald Trump concernant l’accord sur le nucléaire iranien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...