Paul Ryan : appliquons l’accord nucléaire iranien, ne l’annulons pas
Rechercher

Paul Ryan : appliquons l’accord nucléaire iranien, ne l’annulons pas

Le président de la Chambre américaine considère qu'il n'est plus possible de revenir sur la levée des sanctions multilatérales permise par l'accord

Paul Ryan, président républicain de la Chambre américaine des représentants, le 12 janvier 2017. (Crédit : Chip Somodevilla/Getty Images via JTA)
Paul Ryan, président républicain de la Chambre américaine des représentants, le 12 janvier 2017. (Crédit : Chip Somodevilla/Getty Images via JTA)

WASHINGTON – Il est plus logique d’appliquer rigoureusement l’accord nucléaire iranien que de revenir dessus, a déclaré dimanche Paul Ryan, représentant républicain du Wisconsin et président de la Chambre américaine des représentants.

Il signalait ainsi le soutien en baisse au retrait des Etats-Unis de l’accord.

Ryan, qui s’exprimait pendant l’émission « Meet the Press » diffusée dimanche par la chaîne NBC, a déclaré qu’il sera difficile de revenir sur la levée des sanctions dans le cadre de l’accord conclu en 2015 entre l’Iran et six grandes puissances mondiales.

« Beaucoup de dentifrice est déjà sorti du tube, a-t-il déclaré. Je n’ai jamais soutenu l’accord en premier lieu, je pensais que c’était une grosse erreur, mais les sanctions multilatérales sont terminées. Je ne pense pas que l’on puisse revenir dessus et reconstituer les sanctions multilatérales qui étaient en place. »

Pendant sa campagne électorale, le président américain Donald Trump avait affirmé que l’accord était très mauvais et avait parfois suggéré qu’il reviendrait dessus.

D’autres républicains ont promis pendant la campagne de tuer l’accord. Cependant, depuis l’investiture de Trump le mois dernier, son secrétaire à la Défense, James Mattis, a déclaré qu’il serait peu avisé de se retirer de l’accord.

« Je pense que nous devrions appuyer nos efforts là où ils peuvent payer le plus, et c’est pourquoi je pense que ce qu’ils font maintenant est très sensé, a déclaré Ryan. Je pense que la clef est d’appliquer vigoureusement cet accord. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...