Pays-Bas: une comparaison entre l’interdiction de la burqa et la Shoah critiquée
Rechercher

Pays-Bas: une comparaison entre l’interdiction de la burqa et la Shoah critiquée

Un responsable juif a protesté contre les affirmations d'une militante musulmane que l'interdiction partielle des autorités sur le niqab rappelle les persécutions contre les Juifs

Des femmes portant le niqab sortent du Parlement danois à Copenhague, au Danemark, le 31 mai 2018. (AFP PHOTO / Ritzau Scanpix / Mads Claus Rasmussen)
Des femmes portant le niqab sortent du Parlement danois à Copenhague, au Danemark, le 31 mai 2018. (AFP PHOTO / Ritzau Scanpix / Mads Claus Rasmussen)

AMSTERDAM — Un responsable de la communauté juive a protesté contre les affirmations d’une activiste musulmane selon laquelle l’interdiction partielle des autorités sur les niqabs rappelait les persécutions de l’époque de la Shoah.

L’activiste a émis ce commentaire lors d’un discours du 9 août alors qu’elle portait le niqab durant une manifestation contre l’interdiction de porter ce voile recouvrant tout le visage. L’interdiction doit entrer en vigueur ce mois-ci.

L’interdiction empêche de se couvrir le visage, y compris avec des burqas et des niqabs, dans les transports publics, les écoles, les hôpitaux et d’autres bâtiments publics. Les contrevenants peuvent être sanctionnés d’une amende jusqu’à 140 euros. Porter la burqa dans la rue resterait toujours autorisé.

« Nous sommes ici pour déclarer que nous retournerons pas dans le passé, a déclaré la manifestante, dont l’identité est inconnue. N’avons-nous rien appris d’il y a 75 ans ? »

Ronny Naftaniel, ancien responsable du groupe de veille CIDI contre l’antisémitisme, et actuel vice-président de Comité central juif hollandais, a condamné la comparaison.

« Chère porteuse du niqab : sous la régime nazi, les Juifs ne pouvait pas choisir. Leur destin était l’annihilation. Dans les Pays-Bas d’aujourd’hui, les musulmans peuvent librement exprimer leur foi. Si vous portez une burqa, vous n’irez pas à Auschwitz. Mais vous insultez notre société », a écrit Naftaniel la semaine dernière.

Les opposants au vêtement, porté par certaines femmes musulmanes, jugent que son port est une expression de l’oppression patriarcale et de fanatisme religieux. Les défenseurs du vêtement affirment que les femmes qui choisissent de porter le voile vivent seulement selon leurs traditions.

L’Autriche, le Danemark, la France et la Belgique ont interdit des tels vêtements dans tous les espaces publics. Comme les Pays-Bas, la Norvège a mis en place une législation interdisant partiellement le niqab.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...