Rechercher

Peine de mort annulée pour l’Israélienne condamnée pour trafic de drogue aux Émirats

Le tribunal d’Abu Dhabi a mué la peine de peine de mort en une lourde peine de prison ; Fidaa Kiwan, photographe de Haifa de 43 ans, clame toujours son innocence

Fidaa Kiwan. (Crédit : Courtoisie)
Fidaa Kiwan. (Crédit : Courtoisie)

Un tribunal d’Abu Dhabi a annulé mardi la condamnation à mort d’une citoyenne israélienne, acceptant l’appel de son avocat, après l’avoir reconnue coupable de trafic de drogue.

Selon la presse israélienne, Fidaa Kiwan sera condamnée à une peine de prison.

Fidaa Kiwan a insisté sur le fait que la drogue avec laquelle elle a été arrêtée n’était pas la sienne, mais appartenait au propriétaire de l’appartement où elle séjournait.

Les Émirats arabes unis sont connus pour leurs lois antidrogue très strictes, qui prévoient la peine de mort toute personne reconnue coupable de trafic de drogue. La peine de mort n’est toutefois pas rigoureusement appliquée dans bien des cas et tend à être convertie en lourdes peines de prison.

Kiwan, une résidente de Haïfa âgée de 43 ans et propriétaire d’un studio de photographie, est venue à Dubaï pour travailler sur invitation d’une connaissance palestinienne il y a un an. Elle a été arrêtée peu de temps après son arrivée, le 17 mars 2021, suite à la découverte de la drogue lors d’une perquisition dans son appartement. Elle est derrière les barreaux depuis son arrestation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...