Pénurie à l’hôpital? Un projet israélo-japonais vous propose de louer des robots
Rechercher

Pénurie à l’hôpital? Un projet israélo-japonais vous propose de louer des robots

MusashiAI a annoncé avoir créé "la première agence mondiale pour robots", en permettant aux industriels de les engager pour un projet ou pour une heure

Image illustrative de robots travaillant avec des boîtes en carton sur un tapis roulant (Crédit : PhonlamaiPhoto ; iStock par Getty Images)
Image illustrative de robots travaillant avec des boîtes en carton sur un tapis roulant (Crédit : PhonlamaiPhoto ; iStock par Getty Images)

Un projet israélo-japonais propose de louer des robots pour le secteur industriel, en créant ce qu’il dit être « la première agence de recrutement pour robots du monde ».

MusashiAI est un projet commun mis en place par Six AI Ltd d’Israël, la compagnie de l’entrepreneur israélien spécialisé dans les nouvelles technologies Ran Poliakine, concepteur de solutions de recharge sans fil Powermat, et le groupe japonais Musashi Seimitsu, une filiale du géant Honda Motor Corporation.

Le projet commun a été lancé plus tôt ce mois pour développer des technologies d’intelligence artificielle afin de former la base de ce que l’on appelle la quatrième révolusion industrielle, ou Industrie 4.0, qui verra l’automatisation et la digitalisation des procédures de production.

MusashiAi propose maintenant des « robots totalement autonomes » qui
« interagit sans efforts » avec des employés humains dans un environnement 4.0.

Le robot élévateur développé par MusashiAI, qui est une coentreprise créée par la société israélienne SixAI Ltd, la société de l’entrepreneur technologique israélien Ran Poliakine et la société japonaise Musashi Seimitsu, une société affiliée au géant Honda Motor Corporation. (Autorisation)

Ces robots de pointe seront capables de s’occuper de certains travaux répétitifs et pénibles réalisés par des humains dans des espaces industriels, ont expliqué les responsables du projet dans un communiqué.

Musashi Seimitsu, un fabricant des pièces de transmission automatique, teste maintenant les deux robots dans 35 usines de production à travers le monde, expliquait le communiqué.

Le projet commun met maintenant en place un nouveau business-plan qui permettra aux entreprises du secteur de l’industrie d’utiliser les technologies à travers « une agence de recrutement robotique », au lieu d’investir des sommes d’argent considérables dans l’achat de robots. L’initiative a été lancée mardi au Japon, et sera d’abord développée au Japon avant de concerner d’autres lieux de production en 2020, comme Taïwan, l’Allemagne, la Suède, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et Israël, a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

Cette option permettra à des entreprises d’embaucher des robots à l’heure ou de les payer à la tâche. Cela permettra aussi aux robots d’être déployés plus rapidement, ont déclaré les entreprises dans le communiqué.

Un robot d’inspection visuelle contrôlé par IA développé par MusashiAI, qui est une coentreprise créée par la société israélienne SixAI Ltd, la société de l’entrepreneur technologique israélien Ran Poliakine et la société japonaise Musashi Seimitsu, une société affiliée au géant Honda Motor Corporation (Autorisation)

« Notre agence de recrutement de robot change totalement la donne, a déclaré Poliakine, le fondateur et président de SixAI, dans le communiqué. « Cela aidera des secteurs qui ont du mal à recruter à cause de la pénibilité du travail en soi ou de la pression liée aux coûts du travail. En proposant un service payé à l’heure ou à la tâche, nos robots autonomes AI sont faciles à placer et à intégrer dans la chaîne de production de l’usine ».

Le robot Inspecteur visuel de contrôle de qualité de MusashiAI utilise de l’intelligence artificielle et ce que l’entreprise appelle « l’optique de pointe » afin d’identifier des défauts dans une ligne de production.

L’entrepreneur israélien Ran Poliakin (Autorisation)

Un inspecteur humain expérimenté de contrôle de qualité vérifie les éventuels défauts de pièces produits à un rythme d’environ 2 secondes par pièce avec une précision de 97 %, expliquait le communiqué.

Habituellement, les meilleurs robots ont besoin de 20 secondes par composant avec une fiabilité de
70 %. Les robots équipés d’intelligence artificielle de MusashiAI travaillent avec une efficacité comparable à celle des humains juste en dessous de 2 secondes pour un taux de fiabilité supérieur à 98 %, en utilisant des technologies d’apprentissage automatique, expliquait le communiqué.

L’entreprise a également développé un transpalette capable de se déplacer de manière autonome pour accomplir une grande variété de tâches auparavant inaccessibles aux humains. Le robot travaille avec « une efficacité et des standards de sécurité » qui visent à empêcher des blessures pour le personnel travaillant dans l’entrepôt ou sur le lieu de production.

Les robots proposés à la location sont totalement autonomes et non pas simplement automatisés, ce qui signifie que l’on peut leur confier des missions spécifiques avec une possibilité optimale d’accomplir ces tâches pré-définies.

« Notre but est de trouver un moyen d’intégrer des robots véritablement intelligents dans le monde du travail réel », a déclaré Poliakine dans un communiqué. Nous voulons que les gens et les entreprises soient capables de confier des tâches répétitives mais essentielles à des robots, en chargeant les humains de remplir des missions plus complexes et délicates, où ils ont un avantage compétitif sur les machines ».

Musashi Seimitsu Industry Co., Ltd. est une entreprise mondiale de pièces Tier1 pour automobiles et motos, dont le siège est situé à Toyohashi au Japon. L’entreprise a 33 sites de production dans 14 pays à travers l’Europe, l’Amérique du nord et du sud, la Chine, l’Asie du sud est. L’entreprise est cotée à la bourse de Tokyo.

SixAI, entreprise israélienne fondée par Poliakine, fournit des solutions robotiques à base d’intelligence artificielle pour les secteurs industriels, dont les usines de semi-conducteurs, les entreprises de vente, de sécurité et de technologie agricole.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...