Peu de lauréats juifs, mais beaucoup de personnalités juives aux Grammy 2021
Rechercher

Peu de lauréats juifs, mais beaucoup de personnalités juives aux Grammy 2021

Les sœurs Haim ont chanté mais n'ont pas été récompensées ; Taika Waititi a remporté le Grammy de la meilleure compilation pour les médias visuels pour "Jojo Rabbit'

Alana Haim, Danielle Haim, et Este Haim, à la 63e édition des Grammy Awards, le 14 mars 2021. (Crédit ; Kevin Mazur/Getty Images for The Recording Academy via JTA)
Alana Haim, Danielle Haim, et Este Haim, à la 63e édition des Grammy Awards, le 14 mars 2021. (Crédit ; Kevin Mazur/Getty Images for The Recording Academy via JTA)

JTA — Lorsque le groupe de soeurs juives Haim est monté sur scène lors de la cérémonie des 2021 Grammy Awards dimanche soir, les Américains ont commencé à googler « hime », la version translittérée.

C’est ainsi que l’animateur Trevor Noah a prononcé le nom du groupe, qui est le nom de famille des sœurs et le terme « vie » en hébreu. Bien que les sœurs n’aient gagné dans aucune des catégories dans lesquelles elles étaient nominées, elles ont fêté la victoire de leur amie Taylor Swift dans les coulisses.

La cérémonie, bien sûr, était inhabituelle : il n’y avait pas de public, les nominés étaient assis en plein air à des tables éloignées et les prix ont été annoncés depuis des salles de concert à travers le pays.

Pourtant, ce fut un spectacle fascinant. Grâce à la présence des participants en personne, les téléspectateurs ont pu assister à un mélange de performances incroyables et de discours d’acceptation en direct, qui n’étaient pas diffusés depuis une salle à manger.

Certains artistes juifs se sont distingués, mais peu de musiciens juifs ont remporté des trophées.

Les performances

Pour sa toute première prestation aux Grammy, le groupe Haim a choisi « The Steps » de son album « Women in Music Pt. III ».

Doja Cat, qui faisait ses débuts aux Grammy’s, a interprété son tube « Say So » vers la fin du spectacle, dans une combinaison futuriste en latex, en exécutant notamment la danse TikTok qui a rendu la chanson virale. Elle a également évoqué son prochain album, « Planet Her ».

Jack Antonoff, le producteur juif, a rejoint Taylor Swift pour sa performance avec le musicien juif Aaron Dessner.

« Nous n’avons pu être ensemble dans la même pièce qu’une seule fois, alors c’est vraiment génial de pouvoir être à nouveau ensemble avec eux », a déclaré Swift à propos de sa performance avec Antonoff et Dessner. « Nous sommes en quarantaine dans la même maison, nous faisons des tests tous les jours. C’est juste très excitant, honnêtement, de jouer de la musique avec ses collaborateurs. C’est quelque chose que je ne prendrai plus jamais, jamais, pour acquis ».

The winners

Taylor Swift, Jack Antonoff, et Aaron Dessner acceptent leur récompense aux Grammy pour l’album ‘Folklore.’ (Crédit : Kevin Winter/Getty Images for The Recording Academy via JTA)

Bien que de nombreux artistes juifs aient été nominés – de Haim à Doja Cat – peu ont gagné. Les gagnants juifs les plus remarquables sont Antonoff et Dessner, qui ont joué un rôle clé dans la consécration de Swift en tant qu’album de l’année pour « Folklore ».

En amont de la cérémonie, l’humoriste Tiffany Haddish a remporté le prix du meilleur album comique pour son spécial Netflix « Black Mitzvah » sorti en décembre 2019. Haddish a célébré sa bat mitzvah le jour de la sortie sur Netflix.

Le réalisateur, acteur et écrivain Taika Waititi a remporté le Grammy de la meilleure bande sonore de compilation pour un média visuel pour son film « Jojo Rabbit », à sa grande confusion

« Je suppose qu’ils donnent des Grammys à n’importe qui maintenant ! Je vais le prendre, merci », a plaisanté le cinéaste juif Māori. « Qu’est-ce que je peux dire ? C’était il y a si longtemps, je peux à peine me souvenir de quoi que ce soit à propos de la réalisation de ce film – mais il semble qu’il ne disparaîtra jamais, et j’en suis heureux. »

Waititi était dans une remorque sur un plateau de tournage pendant qu’il acceptait le prix – probablement le tournage de « Thor : Love and Thunder », avec Natalie Portman – et a tweeté plus tard qu’il était « heureux » de sa victoire aux Grammy.

Joanie Leeds, une auteure-compositrice-interprète qui anime fréquemment des programmes de Shabbat pour enfants et a sorti des albums de musique juive pour enfants, a remporté le Grammy du meilleur album pour enfants pour « All the Ladies », qui contient une ode musicale à la défunte juge juive de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg.

Enfin, une adaptation orchestrale de « The Diary of Anne Frank & Meditations On Rilke » narrée par Isabel Leonard et dirigée par Michael Tilson Thomas pour l’Orchestre symphonique de San Francisco a remporté le prix du meilleur recueil classique. Thomas a produit cette œuvre en 1990 avec l’aide d’Audrey Hepburn, qui a lu les mots d’Anne Frank lors de la représentation.

A LIRE – Un rôle peu connu d’Audrey Hepburn : sauver des Juifs néerlandais durant la Shoah

Et après ? 

Une nouvelle bande-annonce pour « In the Heights », diffusée pendant l’émission, a mis les internautes en ébullition. Avec un scénario de la dramaturge juive portoricaine Quiara Alegría Hudes et une musique de Lin-Manuel Miranda, la comédie musicale est en passe de devenir le film de l’été dès la réouverture des cinémas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...