Plus de 100 rabbins et chantres exhortent l’Etat de New York à légaliser la GPA
Rechercher

Plus de 100 rabbins et chantres exhortent l’Etat de New York à légaliser la GPA

Leur lettre demande aux législateurs d'adopter la Child-Parent Security Act, et dit que la famille est "au cœur de la plupart des événements majeurs du cycle de vie juif"

Image illustrative d'une femme enceinte. (Pexels via JTA)
Image illustrative d'une femme enceinte. (Pexels via JTA)

Plus de 100 rabbins et chantres ont demandé aux législateurs de l’État de New York d’adopter un projet de loi afin de légaliser la gestation pour autrui.

Les 118 religieux ont demandé l’adoption de la loi Child-Parent Security Act dans une lettre adressée mardi à Carl Heastie, président de la Chambre, et Andrea Stewart-Cousins, leader de la majorité au Sénat, tous deux démocrates. Parmi les signataires figurent des rabbins représentant les mouvements réformé, libéral et orthodoxe.

Le projet de loi, qui a l’appui du gouverneur Andrew Cuomo, légaliserait la gestation pour autrui rémunérée, selon laquelle une femme est indemnisée pour porter un enfant non conçu avec ses ovules. Les partisans affirment qu’il permet aux personnes confrontées à l’infertilité et aux couples LGBTQ d’avoir des enfants, tandis que les détracteurs disent que cette pratique est immorale. La mesure faciliterait également le processus par lequel les parents qui font appel à un tiers pour concevoir établissent un lien juridique avec l’enfant.

La lettre – élaborée par la Protecting Modern Families Coalition, une alliance d’organisations qui appuient le projet de loi – fait référence à la tradition juive dans son plaidoyer en faveur de son adoption.

« De la naissance à la Bar/Bat Mitzvah, au mariage et à l’enterrement, la famille est au cœur de la plupart des grands événements du cycle de vie juif », peut-on y lire. « En tant que rabbins, nous connaissons l’importance viscérale et centrale pour tant de nos fidèles de construire une famille. »

Parmi les signataires figurent les rabbins Sharon Kleinbaum de la Congrégation de la synagogue LGBTQ Beit Simchat Torah ; Rick Jacobs, qui dirige le mouvement réformé ; Dov Linzer, président de la Yeshivat Chovei Torah, école rabbinique orthodoxe libérale ; et Rabbi Avram Mlotek, rabbin orthodoxe qui a annoncé le mois dernier son intention de célébrer des mariages homosexuels. L’UJA-Federation of New York et la Central Conference of American Rabbis, la branche rabbinique du mouvement réformé, se sont également jointes à cette lettre.

Tout comme New York, la gestation pour autrui est actuellement interdite au Michigan et en Louisiane, mais les couples dans d’autres États peuvent faire face à des restrictions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...