Plus de 2 800 nouveaux cas de CoVid 2 jours consécutifs; 400 dans un état grave
Rechercher

Plus de 2 800 nouveaux cas de CoVid 2 jours consécutifs; 400 dans un état grave

Le taux de tests positifs atteint à nouveau 3,5 %; Israël envisage de nouvelles restrictions; de hauts responsables de la santé en quarantaine après avoir été exposés au virus

Un travailleur médical du Magen David Adom teste une Israélienne pour le coronavirus sur un site de tests mobile à Jérusalem le 16 décembre 2020. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Un travailleur médical du Magen David Adom teste une Israélienne pour le coronavirus sur un site de tests mobile à Jérusalem le 16 décembre 2020. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Jeudi matin, le ministère de la Santé a signalé plus de 2 800 nouveaux cas de coronavirus pour le deuxième jour consécutif, alors qu’il semble que de nouvelles mesures de confinement pour contenir la pandémie devraient être imposées d’ici quelques jours.

Dans son rapport quotidien, le ministère a déclaré que 2 802 infections avaient été confirmées mercredi, une légère baisse par rapport aux 2 891 de mardi, le jour au taux le plus élevé depuis le 12 octobre.

Le ministère a déclaré que 80 671 tests avaient été effectués mercredi, dont 3,5 % se sont révélés positifs – le même taux de positivité que mardi, le plus élevé pour un jour de semaine depuis près de deux mois.

Le nombre de cas actifs a encore augmenté à 21 544, 400 personnes sont dans un état grave dont 150 sous ventilateurs. Le nombre de cas graves était inférieur à 350 en début de semaine.

Des Israéliens portant un masque passent devant un arbre de Noël et une église en face de la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 décembre 2020. (Olivier Fitoussi / Flash90)

162 autres personnes sont dans un état modéré et le reste présente des symptômes légers ou inexistants.

Le bilan des morts s’élève à 3 033, soit deux morts supplémentaires par rapport à mercredi soir.

Avec 524 autres cas confirmés depuis minuit, le nombre de personnes infectées depuis le début de la pandémie se monte à 366 182.

Le taux de reproduction de base, le chiffre qui indique le nombre moyen de personnes infectées par chaque porteur du virus, est de 1,23. Toute valeur supérieure à un signifie que le taux d’infection virale est en hausse. Le taux est bien plus élevé, 1,58, dans la communauté ultra-orthodoxe, ce qui indique une accélération de la propagation de la CoVid-19 dans les zones Haredi.

Le gouvernement a fixé le seuil pour réimposer des restrictions à une moyenne hebdomadaire de 2 500 cas quotidiens ou un taux de reproduction de base de 1,32.

Pendant ce temps, Chezy Levy, le directeur général du ministère de la Santé, est entré en quarantaine après avoir été exposé à une personne positive au coronavirus il y a huit jours.

« Le directeur général a été testé ce soir pour le virus du coronavirus et le résultat est négatif. Il se sent bien et continue de gérer la campagne nationale de vaccination depuis son domicile », a déclaré jeudi matin un communiqué du ministère.

Un nombre indéterminé d’autres employés du ministère de la Santé, dont Sharon Alroy-Preis, cheffe par intérim de la division des services de santé publique, ont également été mis en quarantaine.

Chezy Levy, directeur général du ministère de la Santé, lors d’une conférence de presse sur le coronavirus le 17 septembre 2020. (Flash90)

Mercredi, le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri a déclaré que si le nombre de cas continue de se multiplier, le gouvernement devra approuver son plan de « restrictions renforcées ».

« C’est ce vers quoi nous nous dirigeons, malheureusement », a-t-il déclaré à la Douzième chaîne.

Cela provoquerait la fermeture des magasins, des centres commerciaux et des marchés extérieurs, ainsi que des écoles dans les zones à forte infection. Selon la Douzième chaîne, les responsables de la Santé pensent que les commerces pourraient être fermés d’ici cinq jours.

Selon la chaîne, si ces mesures ne parviennent pas à réduire le taux d’infection, Israël pourrait retourner à un confinement total dans trois semaines à venir.

Le vaccin CoVid-19 de Pfizer avant d’être mis au réfrigérateur à l’hôpital pour enfants Rady de San Diego, en Californie, le 15 décembre 2020. (Ariana Drehsler / AFP)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...