Plus d’un million de cas de coronavirus au Moyen-Orient, rapporte l’OMS
Rechercher

Plus d’un million de cas de coronavirus au Moyen-Orient, rapporte l’OMS

Le bureau de l'Organisation mondiale de la Santé en Méditerranée orientale a affirmé que la région avait passé un "cap significatif et inquiétant" et atteint un "seuil critique"

Des Marocains portent le masque dans un café de Rabat, capitale du pays, après l'allègement des mesures de restriction pour lutter contre l'épidémie de coronavirus dans certaines villes, le 25 juin 2020 (Crédit :  FADEL SENNA / AFP)
Des Marocains portent le masque dans un café de Rabat, capitale du pays, après l'allègement des mesures de restriction pour lutter contre l'épidémie de coronavirus dans certaines villes, le 25 juin 2020 (Crédit : FADEL SENNA / AFP)

Le bureau de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en Méditerranée orientale a affirmé mercredi que plus d’un million de personnes avaient été infectées au Covid-19 entre le Maroc et le Pakistan, une région qui a atteint un « seuil critique ».

« Nous sommes à un seuil critique » dans la région, a averti lors d’une conférence de presse en ligne le directeur régional de l’OMS en Méditerranée orientale, Ahmed Al-Mandhari.

« Il y a quelques jours, notre région a passé un cap significatif et inquiétant, avec plus d’un million de personnes maintenant infectées au Covid-19 », a-t-il déclaré.

Selon les chiffres publiés mercredi par la direction régionale de l’OMS, le nombre de cas de nouveau coronavirus dans la région, qui compte 21 pays du Maroc au Pakistan, est de 1 077 706, dont 24 973 décès.

En juin, le nombre de cas enregistrés dans la même région « est plus élevé que le nombre total de cas enregistrés pendant les quatre mois ayant suivi l’irruption du premier cas le 29 janvier », a-t-il ajouté.

Le Dr Al-Mandhari évoque plusieurs raisons à cette accélération du nombre cas : le développement des capacités de test de certains pays, le relâchement des mesures prises pendant la pandémie à la faveur du ramadan et des systèmes de santé souvent faibles.

« Au moment où les espaces publics s’ouvrent, il y a un vrai risque que nous continuions d’assister à une augmentation des cas », a ajouté le Dr Al-Mandhari en appelant les gouvernements à « renforcer fermement les mesures » en vue de contrôler le virus.

En Irak, selon les chiffres du ministère de la Santé, plus de 51 000 cas ont été enregistrés, dont plus de 2 000 décès. Le pays aux infrastructures publiques dévastées affirme avoir procédé à 556 000 tests depuis mars.

Bouclage de la Cisjordanie

Des égyptiens se font tester au CIVID-19 dans un centre de dépistage de type drive-in à l’université du Caire Ain Shams, le 29 juin 2020. (Crédit : Khaled DESOUKI / AFP)

L’Egypte, pays le plus peuplé du monde arabe avec ses 100 millions d’habitants, a déclaré officiellement plus de 68 000 cas dont environ 3 000 décès de la maladie Covid-19. Mercredi, les pyramides du plateau de Guizeh, site phare du tourisme égyptien, ont rouvert au public, de même que les aéroports.

En Cisjordanie, le porte-parole du gouvernement palestinien a annoncé mercredi que ce territoire serait bouclé pendant cinq jours en raison d’une hausse soudaine du nombre de cas de nouveau coronavirus.

Le nombre de cas a plus que doublé en une semaine en Cisjordanie pour passer à un total de 2 636 mercredi, contre 1 256 une semaine auparavant.

Dans les pays du Golfe, l’Arabie saoudite a enregistré le plus grand nombre de cas avec plus de 194 225 infections dont près de 1 700 morts. Le Qatar, qui vient de rouvrir ses plages et ses cafés, vient derrière avec plus de 97 000 cas dont 115 morts.

L’Iran, pays fortement touché dès le début de la pandémie, a encore enregistré plus de 2 500 cas ces dernières 24 heures pour un total de 230 211 infections dont 10 958 décès.

Le Liban, où le couvre-feu a été levé et l’aéroport de Beyrouth rouvert mercredi, près de 1 800 cas ont été enregistrés, dont 34 morts.

Côté israélien, le nombre de cas de contamination a bondi d’environ 15 % au cours de la dernière semaine pour dépasser les 25 500 mercredi, selon les données officielles du gouvernement.

La Jordanie, qui a imposé des mesures de confinement strictes peu après l’irruption de la pandémie dans la région, a enregistré officiellement 1 133 cas de nouveau coronavirus, dont neuf morts.

« Nos systèmes de santé sont débordés, nos personnels soignants sont épuisés, un grand nombre de personnes dans la région sont vulnérables », a plaidé le Dr Al-Mandhari.

Le directeur régional de l’OMS s’exprimait au moment où plusieurs pays de la région ont décidé d’ouvrir de nouveau leurs aéroports et leurs frontières notamment pour des raisons économiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...