« Plus jamais ça » projeté sur le bâtiment du Congrès brésilien pour Yom HaShoah
Rechercher

« Plus jamais ça » projeté sur le bâtiment du Congrès brésilien pour Yom HaShoah

Des milliers de membres des communautés juives de Rio de Janeiro et de Sao Paulo ont participé à des événements virtuels du souvenir pour la journée internationale de la Shoah

Au Brésil, un message de Yom Hashoah projeté sur les tours jumelles du bâtiment du congrès brésilien, un monument de la capitale, le 20 avril 2020 (Crédit : Roberto Suguinoa/Agencia Senado)
Au Brésil, un message de Yom Hashoah projeté sur les tours jumelles du bâtiment du congrès brésilien, un monument de la capitale, le 20 avril 2020 (Crédit : Roberto Suguinoa/Agencia Senado)

RIO DE JANEIRO — Les mots « Shoah : Plus jamais ça » suivis de « la solidarité sauve des vies » ont été projetés en portugais sur le bâtiment accueillant le Congrès national du Brésil à l’occasion de Yom HaShoah, ou Journée de commémoration de la Shoah, évoquant également la lutte contre la pandémie du coronavirus.

« Cela a été le plus grand génocide de l’Histoire, j’en suis solidaire et j’en souffre doublement, en tant qu’être humain et en tant que Juif. Nous le rappelons encore une fois au monde de manière à ce que plus jamais nous n’assistions à une nouvelle Shoah », a écrit sur Twitter le président du sénat brésilien, Davi Alcolumbre, premier Juif à assumer cette fonction.

C’est la troisième année d’affilée que les lettres vertes formant ce message lié à la Shoah ont recouvert la façade des bâtiments abritant le Congrès, deux tours jumelles de 90 mètres et de 28 étages. La projection a eu lieu dans la soirée de lundi, pendant quatre heures. Toutefois, c’est la première fois qu’un second message est ajouté.

« Les Juifs du monde entier rendent hommage à la mémoire des victimes et des martyrs de la Shoah. Aujourd’hui, alors que l’humanité est en train de vivre l’expérience de la pandémie de coronavirus, le message de solidarité est même plus fort et plus nécessaire », a commenté Fernando Lottenberg, président de la confédération israélite du Brésil, l’organisation-cadre des Juifs du pays.

Des milliers de personnes ont assisté aux cérémonies de commémoration sur internet qui avaient été organisées par les fédérations juives de Rio de Janeiro et de Sao Paulo, deux villes où vivent les trois quarts de la communauté qui compte 120 000 membres au Brésil.

« La commémoration de la Shoah peut être un outil éducatif puissant pour s’attaquer aux intolérances de toutes sortes qui sont si présentes à notre époque », a ajouté Lottenberg.

« La communauté juive se souvient aujourd’hui des victimes de la Shoah. N’oubliez jamais ce que l’intolérance et les préjugés peuvent entraîner. Après une telle barbarie, le peuple juif a créé une grande nation. Le rassemblement de tous, le courage et la foi dans une destinée commune peuvent faire plus que la haine, l’amertume et le ressentiment. Shalom », a tweeté le ministre de la Cour suprême Luis Roberto Barroso, lui-même Juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...