Polémique autour d’une impensable affiche de campagne du Likud
Rechercher

Polémique autour d’une impensable affiche de campagne du Likud

Le parti au pouvoir a été fortement critiqué pour une affiche électorale montrant des tombes de soldats morts au combat

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, avec son épouse et des députés du Likud lors d'un événement organisé pour la nouvelle année juive à Tel Aviv, le 6 septembre 2018 (Crédit :  Gili Yaari/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, avec son épouse et des députés du Likud lors d'un événement organisé pour la nouvelle année juive à Tel Aviv, le 6 septembre 2018 (Crédit : Gili Yaari/Flash90)

Le Likud a été la cible de critiques de la part de ses opposants politiques et de groupes de mémoire pour son utilisation de tombes de soldats morts au combat, dans une vidéo de campagne qui visait à prévenir du « danger » de voter pour le parti d’opposition Kakhol lavan.

Eli Ben Shem, responsable de Yad Labanom, la principale organisation israélienne de mémoire pour les soldats morts au combat, a déclaré que cela « fait du mal aux familles endeuillées. Laissez nos enfants tranquilles, laissez les soldats israéliens en dehors du débat politique. S’il reste encore à Israël une dernière vache sacrée, nous devrions la protéger, et non pas la piétiner de manière si dure et si cynique. Je n’arrive pas à comprendre qui a pu avoir l’idée d’une telle vidéo ».

Kakhol lavan, le parti dirigé par Gantz qui était la cible de la vidéo, a déclaré dans un communiqué que les « soldats israéliens qui sont tombés au combat et leur familles endeuillées n’imaginaient pas que le Premier ministre les utiliserait dans une vidéo de campagne politique ».

S’adressant au Premier ministre Benjamin Netanyahu, le parti a dit : « Allez immédiatement présenter vos excuses aux familles, ou cette tache vous suivra toute votre vie. Honte à vous, Netanyahu ».

« C’est allé trop loin, Bibi. N’apportez pas votre saleté dans les cimetières israéliens », a déclaré le chef du Parti travailliste Avi Gabbay, dans un communiqué.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a répondu à la colère croissante suscitée, qualifiant l’incident « d’erreur » et déclarant qu’il comprenait la douleur des familles endeuillées.

« Ce soir, dès que l’on m’a informé de cette malheureuse erreur qui a été effectuée par le bureau [de campagne] du parti, j’ai donné l’instruction de retirer la vidéo, de mener une enquête sur l’incident et de prendre des mesures contre les personnes responsables de cette erreur », a déclaré Netanyahu.

« En tant que frère endeuillé [d’un soldat mort au combat] qui rend visite à la tombe de son frère au mont Herzl depuis 43 ans, je comprends bien la douleur des familles ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...