Rechercher

Polémique en Israël après le passage du Pr Cyrille Cohen, en kippa, sur Cnews

Le professeur a été interpellé par le présentateur Pascal Praud et pris à partie par la journaliste Elisabeth Levy. Antisémitisme ou laïcité ? Les internautes israéliens s'interrogent

Le professeur Cyrille Cohen fin novembre dans l’émission « L’Heure des pros » de Pascal Praud sur CNews. (Crédit : capture d'écran CNews)
Le professeur Cyrille Cohen fin novembre dans l’émission « L’Heure des pros » de Pascal Praud sur CNews. (Crédit : capture d'écran CNews)

Le professeur Cyrille Cohen était fin novembre l’invité de l’émission « L’Heure des pros » de Pascal Praud sur CNews.

Invité pour s’exprimer sur le COVID et sur une éventuelle neuvième vague en France, le directeur du laboratoire d’immunothérapie de l’université Bar-Ilan à Ramat Gan a été interpellé par le présentateur sur le fait qu’il portait une kippa sur le plateau.

Le scientifique, expliquant qu’il « la mettait tous les jours, qu’il ne l’avait pas mise spécialement pour venir chez Pascal Praud », a également été pris à partie par la chroniqueuse Elisabeth Lévy.

« La laïcité, c’est un peu la discrétion. Ce n’est pas du tout anti-religieux. On garde sa religion pour soi », a-t-elle déclaré.

Si la séquence, quelque peu surréaliste, est passée relativement inaperçue en France, de nombreux internautes israéliens et franco-israéliens ont réagi sur les réseaux sociaux, accusant la chaine d’antisémitisme.

Hier, sur Twitter, le professeur est revenu sur la polémique. Il s’est également exprimé sur le sujet dans les médias israéliens.

« Je ne me suis pas senti agressé. Par le passé, on m’a souhaité un ‘Joyeux Hanoukka’ sur la même chaine. Je connais l’animateur, il n’est pas antisémite. Cela vient plutôt d’une volonté de laïcité et d’effacer les symboles religieux », a-t-il expliqué à Galatz.

« J’ai été invité dans l’émission car de nombreuses chaînes françaises m’interrogent sur le coronavirus. Nous avons parlé pendant 40 minutes du virus et du vaccin, puis, à la fin, on m’a posé des questions sur ma kippa. Le sujet a également été abordé par la journaliste assise à côté de moi, qui est Juive, mais je n’ai pas eu l’impression d’être agressé. Je suis en bons termes avec eux », a-t-il ajouté auprès d’Israel Hayom.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.