Rechercher

Pollution : Les Israéliens invités à éviter les plages de Tel Aviv et Herzliya

Des eaux de ruissellement mélangées à des eaux usées s'écoulent vers la mer après de fortes pluies jeudi soir dans le centre d'Israël, a rapporté le ministère de la Santé

Illustration : Une plage de Tel Aviv pendant une tempête, le 17 février 2021. (Miriam Alster/Flash90)
Illustration : Une plage de Tel Aviv pendant une tempête, le 17 février 2021. (Miriam Alster/Flash90)

Le ministère de la Santé a publié vendredi une mise en garde contre la baignade sur les plages de l’agglomération de Tel Aviv, où des eaux polluées ruissellent vers la mer.

« Suite à de fortes pluies dans la région du Gush Dan, des eaux de ruissellement mélangées à des eaux usées se déversent de la centrale électrique de Reading à Tel Aviv vers la mer », a déclaré le ministère.

Le ministère a déconseillé de se baigner sur les rivages de Tel Aviv, Bat Yam et Herzliya jusqu’à ce que le flux pollué cesse et que « des mesures normales de l’eau de mer soient observées ».

Jeudi, des précipitations ont été enregistrées dans le centre d’Israël, en prévision d’un week-end hivernal.

Des averses locales ont été signalées à Tel Aviv et dans ses environs, ainsi que dans la région du Sharon et dans l’ouest du Néguev.

La pluie devrait s’intensifier vendredi, avec des chutes potentiellement importantes samedi, après une récente période sèche. Les météorologues s’attendent à ce que 50 à 100 mm de pluie tombent dans le centre et le nord du pays d’ici lundi, lorsque les nuages devraient s’éloigner.

On craint que les villes du centre soient inondées, mais aucun incident majeur n’est attendu.

Les températures chaudes du mois dernier sont loin de celles de l’année dernière, quand Israël a connu le mois de novembre le plus humide depuis 1994, provoquant des inondations et des dégâts importants dans plusieurs villes côtières.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...