Pologne : commémoration de l’incendie d’une synagogue durant la Shoah
Rechercher

Pologne : commémoration de l’incendie d’une synagogue durant la Shoah

L'une des personnalités politiques les plus influentes du pays, Jaroslaw Kaczynski, était présente

Jaroslaw Kaczynski, du parti Droit et Justice, lors d'une convention de son parti à Varsovie, Pologne, le 22 octobre 2015. (Crédit : Janek Skarzynski/AFP)
Jaroslaw Kaczynski, du parti Droit et Justice, lors d'une convention de son parti à Varsovie, Pologne, le 22 octobre 2015. (Crédit : Janek Skarzynski/AFP)

Le chef du plus grand parti politique de Pologne a pris part à une cérémonie commémorant l’incendie d’une synagogue à Bialystok pendant la Shoah.

Dans son discours à la Grande Synagogue de Bialystok lundi, Jaroslaw Kaczynski a pointé la responsabilité allemande pour la Shoah, les dangers de l’antisémitisme, et le besoin d’une coopération avec Israël.

« La Shoah était la faute de l’Etat allemand et des Allemands qui ont soutenu Adolf Hitler », a-t-il affirmé pendant la cérémonie. « Aucune opposition réelle n’a fait face aux élites allemandes ».

Le 27 juin 1941, les troupes allemandes sont entrées dans Bialystok, tuant plus de 2 500 Juifs. Environ un millier de Juifs furent brûlés vifs dans la synagogue de la ville.

Kaczynski, chef du parti Droit et Justice, a insisté sur le fait que les représentants d’autres nations européennes, y compris les Polonais, avaient également commis des crimes pendant la guerre, mais que cela n’aurait pas été possible sans l’agression allemande. Il a également souligné qu’il existe désormais en Europe une nouvelle forme d’antisémitisme, dirigée contre Israël.

« Nous devons continuer à parler de ce qui conduit à l’antisémitisme sous toutes ses formes, y compris celui d’aujourd’hui, dissimulé par le terme d’antisionisme », a-t-il conclu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...