Rechercher

Portes verrouillées, les spectacles ont continué dans les théâtres de Tel Aviv

Alors que le terroriste était toujours en cavale, les gens ont reçu l'ordre de rester à l'intérieur, et les spectacles ont poursuivi leurs représentations sur un fond de sirènes

Des acteurs du théâtre Habima s'adressent à la foule après l'annonce d'une attaque terroriste dans un bar voisin de Tel Aviv le 7 avril 2022 (Crédit: Capture d'écran/Twitter)
Des acteurs du théâtre Habima s'adressent à la foule après l'annonce d'une attaque terroriste dans un bar voisin de Tel Aviv le 7 avril 2022 (Crédit: Capture d'écran/Twitter)

Alors qu’un terroriste a ouvert le feu sur un bar de Tel Aviv jeudi soir, tuant deux personnes et en blessant dix autres, plusieurs théâtres à proximité étaient en pleine représentation devant un public bondé.

Alors que le tireur était toujours en cavale et la police ordonnant à tout le monde de rester à l’intérieur, ils ont tous fait le même choix : continuer le spectacle.

Au théâtre Beit Lessin, à quelques mètres des bars populaires de la rue Dizengoff où a eu lieu l’attaque, les comédiens étaient en pleine représentation de « The Wedding Plan » lorsque les sirènes ont commencé à retentir à l’extérieur.

« Très vite, tout le monde a su ce qui se passait, y compris le public », a déclaré le comédien Oz Zahavi à la Douzième chaîne. « Nous avons entendu les voitures de police, les ambulances, les forces de sécurité et tout le tintouin. »

« Nous avons décidé de continuer la pièce car les portes d’entrée étaient gardées et le public n’était pas autorisé à sortir », a-t-il déclaré.

Une fois le spectacle terminé, les acteurs et le public étant toujours dans l’impossibilité de quitter les lieux, ils ont chanté ensemble, a déclaré Yael Elkana, une autre des comédiennes.

« Nous avons uni nos forces avec le public et sommes restés avec eux. Nous avons commencé à chanter pour essayer de leur remonter le moral », a-t-elle déclaré.

Les forces de sécurité israéliennes recherchent des assaillants près du lieu d’une attaque terroriste à Tel Aviv, le jeudi 7 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

C’était une situation similaire à Habima, le théâtre national d’Israël, à proximité, où une foule assistait à une représentation du classique hébreu/ladino d’Yitzhak Navon « Bustan Sepharadi » (« Verger espagnol »).

Alors que la nouvelle de l’attaque commençait à se répandre dans la foule, nombre d’entre eux recevant des notifications sur leur téléphone, le comédien Tal Mosseri est monté sur scène pour s’adresser au public.

« Au nom de Habima, nous voulons vous dire que l’incident continue. Nous souhaitons à tous des jours meilleurs, plus calmes et plus sereins. Nous vous invitons à rester ici en toute sécurité jusqu’à ce que nous apprenions de meilleures nouvelles », a-t-il déclaré.

Mosseri a déclaré à la Douzième chaîne qu’au début, après avoir entendu les coups de feu et les sirènes, ils ne savaient pas s’ils devaient continuer ou non.

« En tant que comédien à la tête de cette production, ce n’est pas simple. Votre travail consiste à amuser et à émouvoir les gens », a-t-il déclaré. « J’ai aussi de la famille à Tel Aviv et tout le monde était inquiet, mais au final, le public nous a remercié avec une ‘standing ovation‘. »

« Les ordres étaient de rester à l’intérieur du théâtre et tout le public est resté avec nous », a-t-il déclaré.

Au théâtre Heichal Menorah, le participant israélien à l’Eurovision et plusieurs autres concurrents donnaient un concert. Là aussi, le spectacle a continué.

« Il y a quelque instants, une fusillade a eu lieu à Tel Aviv et nous ne pouvons pas ignorer ce qui s’est passé », a déclaré le chanteur Michael Ben David. « Pour la dernière chanson de la soirée, célébrons la musique et levons-nous. »

Dans certains cas, le spectacle n’a pas pu se dérouler comme initialement prévu. Mais les organisateurs ont trouvé des alternatives.

Le chanteur Moshe Peretz, qui devait se produire au Hanger 11 dans le port, séjournait dans un hôtel de la rue Dizengoff au moment de l’attaque et n’a pas pu sortir.

Ne voulant pas décevoir la foule, son frère Nir, qui se produit normalement comme l’un de ses chanteurs auxiliaires, a joué à la place.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...