Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Pour le président de la chambre américaine, Israël est « une nation bénie »

Le républicain Kevin McCarthy est arrivé à la veille d'un discours devant le Parlement ; il a emmené avec lui une délégation bipartisane de 19 législateurs au mur Occidental

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le président de la Chambre des représentants Kevin McCarthy, à droite, arrive en Israël, salué par le président de la Knesset Amir Ohana, le 30 avril 2023. (Crédit : Noam Moshkovich/ Knesset Press Office)
Le président de la Chambre des représentants Kevin McCarthy, à droite, arrive en Israël, salué par le président de la Knesset Amir Ohana, le 30 avril 2023. (Crédit : Noam Moshkovich/ Knesset Press Office)

Le président de la chambre des représentants américaine Kevin McCarthy a déclaré qu’Israël était « une nation bénie » à Jérusalem, dimanche, vingt-quatre heures avant de prendre la parole devant la Knesset.

« Israël, tu es une nation bénie », a écrit McCarthy dans le livre d’or du mur Occidental après avoir atterri à l’aéroport Ben Gurion.

« Nos valeurs partagées créent un lien qui ne se rompra jamais », a-t-il ajouté.

Le républicain de Californie est à la tête d’un groupe bipartisan de 20 membres du congrès qui ont rejoint au Kotel et dans la prière le rabbin du mur Occidental, Shmuel Rabinovitch.

McCarthy a placé, comme c’est la tradition, une note dans le mur et il a dit attendre avec impatience les 75 prochaines années de l’État juif, qui a soufflé sa 75e bougie en 2023.

McCarthy, qui deviendra le second président de la chambre américaine à prendre la parole en séance plénière de la Knesset, a été accueilli à l’aéroport Ben Gurion par son homologue israélien Amir Ohana, qui appartient au Likud. Il doit rester deux jours dans le pays.

Le président de la Knesset avait invité Mc Carthy lors d’un entretien téléphonique, au mois de janvier, au cours duquel il avait félicité le législateur américain pour son élection à la tête de la Chambre des représentants – après un vote acharné où la droite de la droite du parti républicain s’était révoltée contre lui. Les bureaux de McCarthy et d’Ohana avaient discuté de ce voyage dans les mois qui avaient suivi.

Seul un président de la chambre américaine, Newt Gringich, avait pris la parole en séance plénière de la Knesset jusqu’à présent. C’était en 1988.

McCarthy a fait un premier arrêt en Jordanie avant d’arriver en Israël.

« La Jordanie est le tout premier pays que j’ai décidé de visiter en tant que président – et il y a une raison pour ça », a-t-il écrit sur Twitter. « Les Jordaniens sont des alliés stratégiques au Moyen-Orient et ils partagent notre engagement en faveur de la paix, de la prospérité et de la stabilité dans la région ».

McCarthy fera une conférence de presse, lundi après-midi, après la session de la Knesset qui marquera le 75e anniversaire de l’indépendance du pays.

« C’est le signe et le témoignage du lien fort, incassable, qui unit Israël et son allié le plus proche, les États-Unis d’Amérique », avait écrit Ohana dans un communiqué annonçant le déplacement de McCarthy.

McCarthy avait fait une déclaration en soutien au Premier ministre Benjamin Netanyahu, le mois dernier, vingt-quatre heures après les critiques du président Joe Biden qui avait éreinté le plan de réforme du système de la justice israélien, annonçant que le leader du Likud ne serait pas invité à court-terme à la Maison Blanche.

« Le Premier ministre Netanyahu est un patriote, un homme d’État israélien et il est, plus important encore, un grand ami des États-Unis d’Amérique », avait déclaré McCarthy à ce moment-là. « Les sociétés libres sont ouvertes à un débat vigoureux. Israël ne fait pas exception. Je soutiens le Premier ministre Netanyahu et le soutien apporté à la démocratie israélienne, qui est forte et vibrante, est sans faille. C’est un moment important pour nous, Américains, qui devons tous nous unir pour soutenir notre longue amitié avec Israël, une amitié importante et mutuellement respectueuse ».

Dans un entretien accordé au journal Israel Hayom, Mc Carthy a d’ailleurs annoncé qu’il inviterait le chef du Likud à le rencontrer au Congrès si la Maison Blanche devait continuer à le bouder.

Netanyahu est dans l’attente d’une invitation à la Maison Blanche depuis qu’il est revenu au pouvoir, à la fin du mois de décembre dernier. Mais les liens entre Israël et les États-Unis sont quelque peu tendus par le plan de refonte du système judiciaire israélien ainsi que par les propos tenus par les politiciens d’extrême-droite qui ont intégré la coalition de Netanyahu. Même après l’annonce de la mise en pause, par Netanyahu, du projet de loi controversé avancé dans le cadre de la réforme de la justice, Biden avait indiqué aux journalistes qu’il n’inviterait pas « à moyen-terme » le chef de gouvernement israélien.

« S’il n’est pas invité officiellement à la Maison Blanche, je l’inviterai, de mon côté, à me retrouver à la Chambre. Netanyahu est un ami qui m’est cher en tant que Premier ministre d’un pays avec lequel nous entretenons les liens les plus étroits », a-t-il déclaré au journal.

Le président de la Chambre a estimé que Biden « a déjà attendu trop longtemps. Il doit l’inviter rapidement ».

Expliquant en riant que le président américain ne lui avait pas adressé la parole depuis quelques mois, McCarthy a ajouté que « Netanyahu devrait être en bonne compagnie, s’il me traite de la même manière ».

Le président de la Chambre américaine Kevin McCarthy et le président de la Knesset Amir Ohana arrivent pour une réunion à la Knesset, le 30 avril 2023. (Crédit : Oren Ben Hakoon/POOL)

Ensuite, dans la soirée, le président de la Chambre des représentants a assisté à une réception à la Knesset qui était organisée dans la salle Chagall en présence des députés et autres dignitaires.

Amir Ohana a profité de cette occasion pour prendre sa guitare électrique et jouer le hit « Hotel California » des Eagles, succès commercial immense et intemporel sorti dans les années 1970.

« Bienvenue en Israel, Kevin McCarthy. You can check out any time, but you can never leave« , a dit le député Likud, qui était accompagné par le guitariste professionnel Kfir Ochaion.

La passion d’Ohana pour la guitare électrique est connue et il a publié des vidéos, sur internet, le montrant en train de faire des reprises variées – notamment du titre « Still Loving You », le tube des Scorpions qui avait été également enregistré à cette occasion avec Ochaion.

Au mois d’octobre, Ohana était monté sur scène, à Ashdod, pour une apparition-surprise à un concert de reprises du groupe de rock ethnique Sfataim qui, comme lui, est formé d’Israéliens d’origine marocaine du nord du Neguev.

McCarthy est l’un des politiciens américains de haut-rang à avoir fait un déplacement en Israël au cours des trente derniers jours.

Le gouverneur de Floride Ron DeSantis rencontrant le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 28 avril 2023. (Crédit : Bureau exécutif du gouverneur)

Le sénateur républicain Lindsey Graham avait rencontré Netanyahu le 17 avril, transmettant des messages reçus à Ryad qui concernaient un accord potentiel de normalisation entre l’Arabie saoudite et Israël qui pourrait être négocié par les États-Unis.

Le leader de la minorité à la Chambre, Hakeem Jeffries — qui a essuyé récemment les critiques en raison d’une lettre ouverte écrite en 1990 dans laquelle il prenait la défense du leader du groupe Nation of Islam, Louis Farrakhan — avait pour sa part pris la tête d’une délégation formée de membres du congrès du parti démocrate, rencontrant des responsables israéliens et palestiniens.

Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, se trouvait, de son côté, jeudi dernier en Israël, une visite largement considérée comme un signe avant-coureur de l’annonce de sa candidature à la nomination républicaine dans la course à la Maison Blanche, en 2024.

L’équipe du Times of Israel et Jacob Magid ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.